Les DANGERS des CONSEILS et l'importance des communautés! - (Vidéo)

REJOINS L'ATELIER GRATUIT "ACTIONS MAGIQUES!": https://www.subscribepage.com/j9t9l3

L'article sur les conseils:

https://www.lauranathalie.com/blog/2019/1/18/pourquoi-je-naime-pas-les-conseils-3-raisons-

Le liste pour créer des communautés dans ta ville:

https://www.meetup.com/fr-FR/

POURQUOI JE N’AIME PAS LES CONSEILS (3 Raisons !)

Quelqu’un m’a dit récemment : « Ce que j’aime quand tu écris c’est que tu n’essaies pas de donner des conseils ! »

Et ça m’a fait trop plaisir parce que vraiment, j’essaie de ne pas le faire !

Je te raconte ma vie, 
Je te raconte des histoires, 
Je te parle de mes apprentissages, 
Et ensuite j’essaie de te le partager sous une forme qui sera agréable à lire pour TOI. 

Les conseils c’est quelque chose de très délicat. 

Evidemment parfois j’en donne quand même, par exemple quand je fais des vidéos du type « 5 conseils pour (...) », mais même si je le fais j’évite d’avoir le ton de la meuf qui donne des conseils.

En fait pour moi la règle de base est simple : 
si on ne t’a pas demandé de conseils, mieux vaut ne pas en donner. 

Je vais t’expliquer pourquoi. 

1. La première raison, c’est que chaque humain est un être super PUISSANT, hyper créatif et plein de ressources !
On a donc TOUT ce qu’il faut en nous pour régler nos propres problèmes, 
Et si c’est des réponses que l’on cherche, 
elles sont forcément à l’intérieur de nous-même. 

Certes, parfois c’est mieux de se faire aider, mais même dans ce cas-là, rien de plus efficace que quelqu’un qui nous pose les bonnes questions.

Bien sûr, parfois pour gagner du temps on voudrait des astuces exactes et c’est complètement OK ! 
C’est pour ça qu’on achète des formations, 
qu’on va voir un consultant spécialisé 
ou que l’on cherche à se faire épauler par quelqu’un qui semble s’y connaître mieux que nous.

Mais je crois qu’en donnant des conseils non sollicités constamment, 
on sous-estime le potentiel incroyable qui est là,
chez chaque être humain. 

2. La deuxième raison, je l’ai entendue l’autre jour dans un podcast et j’étais là : « woooowww, c’est EXACTEMENT CA ! ». 

C’était un épisode sur comment créer une communauté géniale et forcément c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup 
(tu n’as pas encore rejoint notre groupe magique ?! C’est par ici : https://www.facebook.com/groups/2212090129117615/).

L’invitée donnait les clés pour une communauté soudée et engagée, et voici ZE TRUC qu’elle a dit et qui va me rester à vie : 

« ADVICE SHUT DOWN CONVERSATIONS ». 

Les conseils ferment les conversations. 

(heuuu, si vous avez mieux comme traduction mettez-là en commentaire haha !)

Et ça c’est vraiment dommage. 
Parce que ce dont on a le plus besoin (et surtout en ce moment !), 
C’est d’ouvrir le dialogue.

Parce que c’est souvent dans les conversations ouvertes qu’apparaissent les plus belles avancées, 
Les plus fortes réalisations, 
Les meilleures solutions. 

Les conseils ça part d’une bonne intention, 
Mais malheureusement ils limitent très souvent la conversation. 

(Si tu essaies d’observer ça autour de toi, tu verras c’est fascinant à quel point c’est vrai !)

3. La troisième raison est peut-être plus personnelle : 
en tant que rebelle assumée, je peux te dire que les conseils que je n’ai pas demandé n’ont AUCUN EFFET sur moi. 

Ah si, peut-être celui que je cours faire l’inverse, haha ! :p

Si on insiste pour me conseiller sans que ça vienne de ma propre volonté, 
tu peux être sûr(e) que ça active le mode « je ne t’écoute pas » en moi. 

Peut-être que c’est extrême, 
mais ça ne m’a pas trop mal servi jusqu’ici. ☺

Et pour finir, voilà ce que je crois :
Ce n’est pas de "conseillers" dont on a besoin.

Mais d’humains qui chaque jour sont tellement occupés à BRILLER, 
Qu’ils inspirent naturellement
Le monde entier.  <3

Love, love, love, 

Laura

Et toi, raconte-moi ? 
Que penses-tu des conseils ? 

Pssst, si ce n’est pas encore fait, inscris-toi à l’atelier GRATUIT qui aura lieu en LIVE ce dimanche !
https://www.subscribepage.com/j9t9l3

CE QUI IMPORTE VRAIMENT

Je relisais les partages des participants dans le groupe Facebook que j’ai créé en début d’année,
et ça m’a mis les larmes aux yeux tellement ils sont beaux, vrais, authentiques, et touchants ! 

Et ça m’a fait réalisé un truc : tout le reste ne compte pas vraiment. 

Les stratégies marketing, 
Les publicités Facebook (ce que je galère avec ça haha !), 
Les systèmes, 
Les business skills, 
Le networking (pfiouuu), 
Le copywriting.

Certes c’est utile pour avancer, mais rien n’est aussi puissant que la possibilité d’inviter les autres à se montrer dans toute leur vulnérabilité, 
En le faisant d’abord soi-même chaque jour
et à chaque instant. 

Il n’y a pas longtemps j’ai eu une dispute avec quelqu’un qui compte pour moi, 
Et c’était clairement de ma faute parce que ce jour là c’était la DARK Laura qui était de sortie. 
C’était la partie moins jolie, 
Celle qui ne pense qu’à elle, 
Celle qui veut tout et rien à la fois, 
Et qui a oublié ce qui lui donne vraiment de la joie. 

Je te jure c’est pas beau quand elle fait surface, 
Même moi elle m’effraie parfois.

J’ai dit des choses horribles, 
Et comme je sais si bien le faire, 
J’ai presque auto-saboté le début d’une belle relation.

Et tu sais quoi ?
Il n’y a rien de plus libérateur pour moi que de te raconter ça. 
Il n’y a rien de plus puissant si tu es créateur que de partager ta noirceur. 
Il n’y a rien de plus beau que de plonger dans tes contradictions,
Et de les présenter au monde en disant : 

« Voici tout mon chelou, 
voici toutes mes erreurs.
Mais je fais de mon mieux pour m’accepter dans toute mon humanité, 
Parce que c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour m’améliorer, 
Pour m’aimer, 
Et pour me libérer. »

Je ne sais pas ce que tu en penses mais ce genre de choses ils en parlent rarement dans les formations de business en ligne.

Alors oui, évidemment que je suis ambitieuse et que je compte bien aller loin. 
Et oui, une partie de moi veut y aller vite, vite, toujours plus vite !

Mais tu vois, pour moi ces histoires de business c’est comme apprendre une langue étrangère : 
Je fais l’effort d’apprendre pour arriver à une certaine fluidité 
qui me permettra de parler à un plus grand nombre de personnes
de ces histoires d’humanité.

Quand j’avais 20 ans je suis partie apprendre le coréen à Séoul, et je me suis très vite liée d’amitié avec une japonaise du même âge. 
Comme elle ne parlait pas l’anglais, notre seule langue commune c’était le coréen, 
et vu qu’on était les deux débutantes c’était mal barré. 

Pourtant très rapidement ça nous a motivées. 
On a appris les bases de la langue, 
Et à peine un mois après notre rencontre 
j’ai le souvenir d’une des conversations les plus touchantes de ma vie. 

On était dans un de ces cafés coréens super kitsch et trop mignon, 
Et en pleine révision de vocabulaire, 
on s’est mises à partager nos bouts de vies, 
les vrais bouts de vie,
Ceux qui nous avaient fait souffrir, 
Ceux qui nous avaient fait grandir.

Elle m’a parlée du décès de sa maman, 
Du père fascinant mais pas toujours présent. 

Je lui ai parlé des années de solitude à l’école, 
Des envies suicidaires, 
Et de la difficulté que j’avais à faire confiance aux autres. 

On connaissait à peine cinquante mots en coréen et une phrase sur deux on devait consulter le dictionnaire, 
Mais ça suffisait pour s’écouter, 
Et se montrer dans toute notre vulnérabilité. 

On s’est mises à pleurer, 
on s’est prises dans les bras, 
Et j’ai su que je ne l’oublierai jamais ce moment là. 

Oui, j’étais venue en Corée pour apprendre la langue et parce que ça faisait stylé.  
Mais la vraie récompense de l’apprentissage de cette langue 
c’était tous ces échanges, 
Ces instants d’humanité.

Ca va peut-être te paraître naïf, 
Mais c’est bien ce que je compte faire dans mon activité, 
ma créativité,  
et avec tout ce que je fais sur internet :

En maitriser le plus rapidement possible les codes
pour pouvoir parler directement et à grande échelle, 
de ce qui importe vraiment.

Parce que le plus on ose présenter notre cœur qu’elle qu’en soit la couleur, 
Le plus on arrive s’accepter et à s’aimer dans notre entièreté, 
Le plus on arrive à le faire avec compassion pour le monde entier. 

Et je crois que c’est de cette façon que commence la vraie transformation : 
Celle qui peut nous faire réellement évoluer, 
Et avoir un impact incroyable 
Sur le reste de l’humanité. 

Alors balancez-moi vos stratégies business, et tout le tralala !
J’essaierai tout, 
Je me planterai souvent,
Je le ferai parfois maladroitement,
mais une chose est sûr : 

C’est que je les utiliserai toujours pour parler 
de ce qui importe 
VRAIMENT.

Avec Amour, 

Laura  <3

Et toi raconte-moi ? Tu es parfois aussi perdu(e) dans ce monde d’internet et des business en ligne ?
Qu’est-ce qui importe vraiment selon toi ?

Psst, joins-toi à nous dimanche pour un atelier gratuit sur les actions magiques !
https://www.subscribepage.com/j9t9l3

Tu peux aussi rejoindre le groupe Facebook le plus magique du monde juste ici : https://www.facebook.com/groups/2212090129117615/