10 Conseils pour Survivre à ta CRISE EXISTENTIELLE!

J'étais en CRISE EXISTENTIELLE ces jours les gens. 
Pis j'en suis sortie (youhouuu!), alors j'en ai fait une vidéo. 
Parce que oui, même quand tu suis ton coeur, elles reviennent tout le temps ces coquines. 

Ha. 

- Les 10 Conseils - 

1. Trouve une quête
2. Explore tes possibilités infinies
3. Sois curieux
4. Pense aux thèmes de ta vie
5. Redeviens naïf
6. Get naked (?!)
7. Si tu ne suivais pas tes rêves, que ferais-tu?
8. Intéresse-toi aux autres
9. Do! Create! And Repeat.
10. Appelle ta maman <3

Je suis EGOCENTRIQUE

Aie. 
C’est ce qui m’est venu ce soir. 
Ca fait quatre jours que j’écris sans rien poster. 
J’écris, j’écris, j’écris, je relis et je décide que c’est pas assez bien. 
J’écris en donnant TOUT, je puis me retiens de partager.
J’écris en m’amusant, parfois j’écris en mode je galère totale mais quand vient le moment de m’exposer je me défile, comme je l’ai si souvent fait par le passé. 

« C’est pas assez bien », qu’elle me dit la voix. 
« Ca sonne too much ». 
« C’est trop chelou ». 
« C’est trop flou ». 
« C’est pas du niveau de ce que tu es capable de faire ». 
« C’est trop léger ».
« C’est trop commun ».
« C’est pas ce que tes lecteurs attendent de toi ». 
« Ton style est bof aujourd’hui ». 

C’est fou ce qu’on se prend tellement au sérieux parfois. 
Et c’est encore pire si on est un tout petit peu doué-e en quelque chose
Genre parce qu’on m’a dit souvent que j’écris bien, que ma force c’est l’écriture, j’ai toujours l’impression que ça doit être génial. 

Tu vois avec la vidéo c’est différent. 
Dès le début je savais que j’allais être nulle en vidéo. 
Alors je ne me prends vraiment pas la tête. 

Ok, ça fait super peur d’enclencher la caméra et de balancer sa face sur Youtube, mais une fois que tu réalises que le monde continue de tourner malgré ton awkwardness, tu t’en remets. 
La vidéo c’est presque devenu plus facile que l’écriture, simplement parce que je n’attends pas trop de moi. 
Je m’autorise à balbutier, je m’autorise à me tromper de mots, je m’autorise tout plein de maladresses. 
La vidéo c’est léger, c’est fun et bizarrement même si je ne passe jamais du temps sur Youtube, parfois de nouvelles personnes s’abonnent à ma chaine. (heyy les gens, merci !!)

Mais l’écriture... 
Tu sais c’est un peu comme d’aller à un rendez-vous amoureux avec un type super canon que t’as mis sur un piédestal (j’ai du googlé piédestal, première fois que j’écris ce mot haha !) :
T’as pas envie que ça foire, tu te dis qu’il a remarqué juste assez de trucs géniaux en toi pour t’inviter et que tu ne veux surtout pas qu’il remarque à quel point t’es pas si amazing. 
Mais c’est crevant les gens, c’est crevant. 
Sortir ta version absolument géniale de toi-même à chaque fois c’est crevant.

Et puis, on connait tous la fin de l’histoire.
C’est jamais avec le type que t’idéalises que tu finis. 
C’est avec celui avec qui tu peux être toi-même, avec qui tu peux être maladroite, avec qui peux te planter, avec qui tu peux rigoler. 

Bon, c’était qu’une métaphore hein, of course que je n’arrêterai pas d’écrire (même si je pense faire un peu plus de vidéos, hehe !). 

C’est quand même drôle la vie. 
Parfois c’est avec ce en quoi on a de la facilité que l’on procrastine le plus. 
Va savoir. 

Tout ça pour dire que... 

A chaque fois que je ne publie pas par peur que ce ne soit pas assez bien, j’écoute mon égo. 
A chaque fois que je me mets la barre super haute et que ça me bloque, j’écoute mon égo. 
A chaque fois que je pense aux compliments qu’on m’a fait sur mon écriture et que je me dis que je ne peux pas décevoir, j’écoute mon égo. 
A chaque fois que je décide de ne pas offrir au monde par peur qu’on me critique, j’écoute mon égo. 

En fait, dès que je me retiens par peur du jugement, j’écoute mon égo. 

Dès que je procrastine ou que je ne vais pas au bout d’une idée je fais mon égocentrique. 

Et damn, je le fais bien trop souvent. 

Donc voilà, cette semaine j’ai envie d’arrêter. 
Fuck l’égo, je vais te publier ce qu’il me vient.
J’ai envie de me planter grave, d’écrire sans me prendre la tête, d’écrire juste comme ça, comme au début, comme quand je savais pas si les gens allaient kiffer ou pas. 

Ouep, je m’en vais montrer toutes mes imperfections au mec canon du piédestal. (Heuuu métaphoriquement hein - nan mais je précise au cas où mon copain passe par là! 😂)

Y’aura des trucs bien, des trucs vraiment moins bien, mais y’aura moi, mes idées et ce que j’ai envie de partager avec toi!

Oooh et les amis, tout ça c'est parce qu'il y a aussi une chose à laquelle je crois. 
C’est que la créativité c’est une pratique quotidienne. 
La confiance en soi c’est une pratique quotidienne. 
Dire merde à ses peurs et merde à son égo c’est une pratique quotidienne. 
Tester des trucs nouveaux c’est une pratique quotidienne.
Se planter grave, accepter la défaite, savoir qu’on n’est pas parfait et se montrer quand même, c’est une pratique quotidienne. 

Et bizarrement, 
le plus tu te montres, 
le plus t’es authentique, 
le plus tu oses, 
le moins t’es égocentrique. 

Et le plus t’es... ben... TOI? 

Enfin, en tout cas c’est comme ça que je le vois. :p <3

*** 

Pssst, et toi raconte-moi ?
Tu procrastines aussi ce truc avec lequel t’es doué-e ?
Tu obéis aussi des fois un peu trop à ton égo ?

I know, I know, sacré égo. 

Des bisouss !! <3 <3