Etre l'Héroïne Boulette des Films HOLLYWOODIENS

Je regardais un de ces films hier. 
Tu sais, un de ces films où une gentille meuf qui n’a pas trop confiance en elle emménage dans une grande ville pour suivre ses rêves de devenir écrivain et se retrouve à bosser dans un café pour survivre en écrivant à ses heures perdues. 

C’est super dur, tous ses potes se demandent pourquoi elle fait ce choix alors qu’elle aurait pu faire une carrière brillante, mais tout est bien qui finit bien quand elle rencontre un type génial qui joue de la guitare et qu’elle se fait publier dans un magazine génial. 

Bon ok là j’invente un peu, mais on l’a tous déjà vu 1000 fois ce film non ?

Je me suis demandé pourquoi ça marchait autant ce genre film. 
Pourquoi on adore le scénario avec une héroïne un peu maladroite qui galère pour suivre son cœur. 
Tu me diras c’est pas sorcier, on aime ça parce que ça fait rêver, parce que secrètement on aimerait bien avoir le courage de faire ça, et dans le film ils oublient souvent de la montrer en train de récurer les toilettes. 

Alors explique-moi un truc.
Pourquoi c’est si cool de dire merde à une grande carrière en entreprise dans un film et si mal vu dans la réalité ? 
Pourquoi c’est si cool de suivre ses rêves et s’en foutre du qu’en-dira-ton dans un film et si dur dans la réalité ? 

Les mêmes personnes qui te disent que tu fais la pire connerie de ta vie en décidant à 30 ans de dire merde à tout, quitter ton travail « sérieux » et tout recommencer à zéro pour suivre ton cœur sont celles qui passent le dimanche à regarder ces films sur Netflix. 

Le truc avec la réalité c’est qu’on n’est pas sûre de la fin. 
On n’est jamais sûre que ça va marcher.
On ne sait pas si on va rencontrer un guitariste hyper charmant avec qui former une équipe d’enfer envers et contre tout. 
On ne sait pas si on va devoir galérer toute la vie. 
On n’a aucune garantie d’une fin heureuse. 

Tout ce qu’on sait c’est que le regard des autres va être super dur à supporter. 
Qu’il va falloir un courage qu’on n’est pas sûre de posséder. 
Que tous les jours il faudra se regarder dans la glace en se demandant si tout ça c’était pas une erreur. 
Que si tes anciens collègues te croisent en train de récurer des toilettes dans un café c’est loin d’être aussi glamour que dans un film.  
Que la seule boussole qui te fait désormais foi c’est ton cœur, et que c’est la seule que personne ne prend au sérieux. 

Alors tu m’étonnes qu’on préfère les regarder plutôt que de les vivre ces histoires ! 

Et pourtant… 

Si Hollywood sait aussi bien prédire les films qui nous font rêver c’est pas pour rien. 
Si des millions des spectateurs s’enferment dans une salle pour regarder une meuf galérer pour suivre ses rêves c’est pas pour rien. 
Si les rêves refoulés de millions de personnes font exploser les box offices ce n‘est pas pour rien.

Oui, je suis la première à l’admettre, j’adore ce genre de film ! 

Mais ces dernières années j’ai découvert un truc encore bien plus puissant : que même si c’est terrifiant de devenir cette héroïne maladroite qui dit merde au qu’en dira-t-on, c’est bien plus FUN de l’incarner plutôt que de la regarder. 

Et pour rien au monde je ne voudrais revenir en arrière. 
Pour rien au monde je ne voudrais connaître la fin. 

Parce que dans la vie, le happy ending n’existe pas. 
Le happy ending tu le crées à chaque fois que tu dis OUI à ton cœur.
Le happy ending c’est tous les matins quand t’as vraiment choisi ton propre chemin.

Alors réfléchis-bien. 

Cette héroïne tu veux continuer à la regarder?

Où tu vas enfin te décider à l’incarner ? ;) <3