Une Illusion Utile

« Je vous ai vue faire la montée à toute vitesse toute à l’heure et je voulais voir si vous étiez sur un vélo électrique, j’étais impressionnée ! »

« Ooooh non, pas du tout c’est un vélo normal. Mais ça me fait plaisir, je viens de commencer mon voyage et je ne suis pas vraiment habituée à faire beaucoup de vélo !»

« C’est fou ! Qu’est-ce que ça va être quand vous le serez! En tout cas j’étais bluffée. »

Je crois fortement que la vie c’est souvent comme un roman.
Enfin, si tu veux bien y prêter attention.
Il y a des personnages qui entrent comme ça, juste au bon moment.
Comme cette gentille dame à la blouse rose.

Depuis que je suis partie je me dis que je suis nulle en vélo.
Que le vélo c’est pas vraiment pour moi.
Que tout le monde va plus vite, que je ne suis pas faite pour ça.

Son commentaire m’a rappelée quelque chose que j’avais oublié : l’image que tu as de toi est parfois très éloignée de celle que les autres ont de toi.
Y’a surement des gens qui trouvent aussi que je suis une boulette sur mes deux roues.
Mais y’en a d’autres qui pensent que je vais vite.

Et c’est toujours comme ça, quoique tu fasses.
Y’en a qui vont penser que t’es une ouf et d’autres qui vont te trouver complètement ridicule.
Y’a pas vraiment de vrai ou faux.
Alors comme dit Elizabeth Gilbert :

« if you’re going to live your life based on delusions (and you are, because we all do) then why not at least select a delusion that is helpful ? »

Une illusion utile.

Aujourd’hui je décide que je suis une boss à vélo.
Ha, vous z’avez entendu ?
Ouep je suis une boss, je vais vite et je suis la reine des montées.
Rien que ça.

Merci les helpful delusions.

Merci la dame en rose.

N’oublie pas de prêter attention aux personnages de ton roman,

ils sont là pour te montrer le chemin,

ils sont là pour toi.

Et décide de qui tu veux être.
Parce que quoiqu’en disent les autres, au final c’est toujours TON choix.