Ne tombe pas "in love" de ta propre histoire...

« J’te jure Laura, t’imagines pas à quel point ça m’a frustré de ne pas réussir. »

« Bullshit. Je te connais. Je suis pareille. 
La vérité c’est qu’une partie de toi est fier de ça. 
Une partie de toi est fier de pouvoir raconter cette histoire, et de comment elle représente qui tu es aujourd’hui. »

« Aie. 
Mmm OK OK t’as peut-être raison ! 
Quand j’y réfléchis bien, je sais que j’aurais pu le faire. Mais je n’aimais pas le chemin qu’on me forçait à prendre. 
C’est vrai. C’est ma plus grosse déception et ma plus grande fierté. 
C’est MON histoire et ça fait partie de MON identité.  
Ha . You got me. »

Laisse-moi te raconter un truc auquel je pense souvent ces temps: c'est à quel point on est tous amoureux de notre histoire de vie. 
Ca m’arrive régulièrement qu’on me dise « Laura, j’arrive pas à te cerner ». 
Et je crois que j’ai compris pourquoi : c’est qu’à chaque instant j’ai hyper super conscience du fait que je me construis mon histoire et mon identité. 

Heuuu késakoo ?

Attends sorry c’était pas très clair, laisse-moi t’expliquer. 
J’aime Laura la Badass Introvertie. 
J’adoooooore raconter comment j’étais hyper timide en grandissant, comment peu à peu j’ai pris confiance en moi et comment j’ai décidé de faire exploser toutes mes limites. 
J’adooooore raconter mes maladresses, mes histoires d’amour ratées, mes obstacles, mes côtés chelous, et tout ce qui a fait qui je suis aujourd’hui. 

Mais je sais aussi que si je tombe trop amoureuse de ma propre histoire, je prends le risque de rester coincée dedans. 

Une grande partie de qui tu es aujourd’hui sont ces histoires que tu te racontes tous les jours. 
Ces histoires que les autres t’ont si souvent racontées (tu peux pas savoir le nombre de fois qu’on m’a qualifiée de « timide » ou « paumée » par le passé !). 
Ces histoires qui sont tellement ancrées en toi que si tu t’en débarrassais tu aurais l’impression de perdre un bout de toi, un bout de ton identité. 

Et comme tout dans la vie, tes plus grandes forces sont aussi tes plus grandes faiblesses. 
Ma capacité à me servir de mon histoire personnelle pour inspirer d’autres personnes est une force immense. 
Mais cette même force qui consiste à m’emparer de mes histoires pour toucher d’autres gens, peut aussi me perdre le jour où je réalise que j’y suis tellement attachée qu’elle me définiront à jamais. 

TON HISTOIRE NE DEFINIT PAS QUI TU ES. 

Ton histoire t’aide à comprendre ton chemin. 
Ton histoire t’aide à inspirer les autres. 
Ton histoire t’aide à te créer une identité. 

Mais tu peux TOUJOURS choisir qui tu es et qui tu veux devenir. 

Je me racontais beaucoup d’histoires par le passé. 
Des histoires comme « Je suis tellement différente que personne ne m’aimera jamais ». 
Ou encore : « Si je ne fais pas une carrière comme les autres je ne serai pas prise au sérieux ». 
Ou encore : « J’abandonne tout ce que je commence, à quoi bon commencer ? ».

Et puis un jour j’ai réalisé qu’il suffisait de changer l’histoire que je me racontais pour changer la trajectoire de ma vie. 

Je suis tellement différente DONC on m’aimera pour ça. 
Je ne fais pas une carrière comme les autres DONC je serai hyper successful et je vais changer le monde. 
J’abandonne ce qui est futile MAIS je finis TOUJOURS ce qui est important. 

Quand tu décides de changer ton histoire personnelle, comme par magie, ta vie se transforme aussi. 

Tiens, en écrivant ça je réalise que j’ai encore plein d’autres histoires que je me raconte comme : 

« Je suis nulle en technologie ! » .

Cette histoire m’a empêchée de me lancer sur internet pendant des années. 
Et pourtant... 
Je suis une sacrée geek. 
Je trouve toujours des solutions à mes problèmes informatiques. 
Je DECIDE que je ne suis pas limitée par ça. 

Peut-être que je vais continuer à raconter cette histoire pour inspirer d’autres gens qui ne se sentent pas trop à l’aise avec la technologie. 
Mais au fond de moi je ne serai plus attachée à cette histoire. 
Je décide qu’elle ne fera plus partie de mon identité. 

J’aime beaucoup le story-telling, et je trouve que c’est un art de savoir raconter des histoires !
D’ailleurs je continuerai à explorer tout ce qui m’arrive dans la vie, et je continuerai à te le raconter.
Mais JAMAIS PLUS ces histoires ne me limiteront. 
Parce que je choisirai TOUJOURS la version qui m’entraine vers le haut, 
celle qui m’emmènera là où j’ai vraiment envie d’aller.

Alors ne tombe pas « in love » de ton histoire. 
Regarde-là avec bienveillance comme une vieille amie, et accepte qu’un jour vos chemins devront se séparer. 

Si elle continue à te limiter, demande-toi comment tu peux la changer. 

Cherche des preuves pour la modifier, et si elles n’existent pas CREE-LES !

Et je te promets que RIEN ni PERSONNE ne pourra t’arrêter. 

<3

Et toi, raconte-moi ??
Quelles histoires te racontes-tu ?
Quelles sont celles qui te limitent encore aujourd’hui ?

Des bisous ! <3