Badass

ZE METHODE ULTIME POUR PASSER A L’ACTION !

- Eté 2009, Séoul, Corée du Sud, 20h -

« Alors on fait quoiiii ce soir ?! J’ai envie d’aventureeeess !! »

C’était un soir de semaine et comme bien souvent depuis le début de mon séjour, 
je me retrouvais à trainer sans but dans les rues du quartier de Sinchon (le quartier étudiant/alternatif et festif). 

Ce soir là j’étais accompagnée d’autres Françaises en vadrouille, et après avoir avalé trois bimbimpabs c’était hors de question qu’on se retire dans nos petites chambres respectives sans avoir au moins vécu un semblant de folie coréenne. 

Oui parce que je ne sais pas si comme moi tu as passé ton adolescence à t’échapper du monde grâce aux séries coréennes (aussi appelées dramas pour les intimes :p ), mais je peux te dire qu’elles m’avaient enseignée UNE CHOSE essentielle : 
c’était la nuit où tout se passait. 

C’était la nuit où par le plus grand des hasards, tu rencontrais un beau gosse torturé au seven eleven du coin (le fils caché héritier d’un chaebol puissant, évidemment !). 

C’était la nuit où ta nouvelle pote t’embarquait dans tous les karaokés de la ville avant de finir la soirée à contempler le sens de la vie depuis le toit inaccessible d’un immeuble interdit. 

C’était la nuit où une opportunité INCROYABLE pour ta nouvelle carrière d’écrivain se cachait, peut-être parce qu’après deux bouteilles de soju tu avais enfin le courage de réciter un extrait de tes poèmes en pleine rue, et que l’ajeoshi (vieil homme coréen) qui passait là se trouve être un des éditeurs les plus connu du milieu (forcément !). 

Le truc qu’ils ne te disent pas, c’est que ces expériences à la sauce coréenne ce n’est que dans les séries qu’elles arrivent comme par magie. 

Dans la « vraie » vie, il faut les provoquer. 

Et ça je l’ai bien vite capté. 

« J’ai une idée les filles : on va aborder n’importe quel groupe de beaux gosses coréens et on leur demande d’aller faire la fête avec eux ! »

« Haha ben voyons, toi Laura tu vas aborder des inconnus ? Même moi je n’oserais jamais faire ça ! »

Et là mes amis, ce qui se passe ensuite je m’en souviens EXACTEMENT comme si c’était hier. 

Je te jure je me souviens de la rue, des visages, des sensations bref de TOUT ! 
Parce que ce jour là j’ai RESSENTI ce que ça faisait de dire merde aux peurs et de faire connaissance avec ma BADASS intérieure. 

Ce jour là j’ai compris le secret ultime pour passer à l’action, 
Le même que j’utilise CHAQUE JOUR pour aller vers mes ambitions.

Pendant des années je m’étais vue comme une meuf super timide et introvertie. 

Pendant des années je croyais qu’un jour tout changerait (mais ça n’arrivait jamais !). 

Tiens, c’est marrant je me souviens même qu’à chaque fois que je faisais un vœu pour mon anniversaire tout ce que je souhaitais c’était d’acquérir des pouvoirs magiques, parce que j’en étais sûre, c’était le seul moyen pour expérimenter une quelconque transformation ! 

Ce que je n’avais pas réalisé c’est que la MAGIE c’était à moi de la créer. 
La MAGIE je l’avais déjà en moi. 

Or à cet instant, dans les rues chaotiques de Séoul, j’avais pris une DECISION. 
J’allais devenir une meuf qui passe à l’ACTION. 
Et ça commençait maintenant. 

Quand je passe à l’action il y a un truc étrange qui switche dans mon cerveau. 

D’abord, je diminue les petites voix qui me disent : « Noooon, nooon, vas-y pas ! ». 
Tu sais, un peu comme diminuer le volume de la radio, 
je les ignore jusqu’à ce qu’elles soient presque inaudibles. 

Ensuite, je me reconnecte à mon côté BADASS, 
mon partie rebelle, 
celle qui s’est nourrie de tellement de frustrations qu’elle a de quoi TOUT FAIRE PETER pour tout une vie. 
Dans mon esprit elle porte une combinaison de cuire du genre super sexy et elle fume une clope, la clope de la victoire, 
et entre deux bouffée elle me fait un clin d’œil qui me dit: 
« YOU DID IT GIRL. YOU DID IT. »

Enfin, comme dans ma tête l’ACTION est déjà faite et que JE NE PEUX PAS DECEVOIR LA BADASS (j’te jure elle peut être terrifiante si elle s’énerve ! :p ) je n’ai plus le choix. 
Je respire.
Je compte jusqu’à trois. 
Et ZOUUUUU, GOOOO, ON Y VA !!!

« Deux secondes les filles, je reviens. »

Je m’approche d’un premier groupe et je leur baragouine trois mots en coréens. 
Ils ricanent, m’ignorent, et continuent leur chemin. 

Je pourrais être mortifiée, mais quand la BADASS me possède absolument RIEN ne peut m’arrêter. 

Je retente la manoeuvre, deux fois, trois fois, jusqu’à ce que ce que...

« Oh hi ! On se rendait justement dans un endroit hyper cool, on connaît les propriétaires, on peut vous inviter ! » 

Ils n’ont pas des têtes de serial killers et ont l’air plutôt sympas alors je reviens vers les filles en courant. 

« C’est bon, venez, j’ai trouvé ! »

« Sérieux Laura je suis scotchée. Du peu que je te connais je ne pensais pas que tu avais les ovaires pour faire ça, même moi j’oserais pas. 
Tu m’impressionnes là. »

La suite de la soirée se déroule comme prévu, avec des tonnes d’imprévus. 
La folie des séries. 
La folie de la vie. 

Peut-être que ce que tu as lu jusqu’ici ne t’a pas semblé hors du commun. 
Peut-être que tu te dis : « baaah, tu as abordé des inconnus et vous avez passé une soirée plutôt cool, c’est ça l’histoire ? »

Mais crois-moi, quand tu as passé plus de vingt ans terrorisée par l’idée même de sortir de ta chambre, 
ce genre d’instant reste à jamais gravé dans ta mémoire. 

Ce soir-là j’ai accédé à la version BADASS de moi-même. 
Et ce procédé c’est le même que j’utilise pour réaliser chacun de mes rêves. 

Que ce soit quand j’ai écrit mes premiers articles, 
quand j’ai organisé mes premiers séminaires ou évènements, 
Quand j’ai vendu mes premiers programmes en ligne, 
Quand j’ai publié mes premières vidéos Youtube, 
Quand je prends contact avec une personne qui m’impressionne,
Quand au fur et à mesure des opportunités surgissent de partout et que ça ne tient qu’à moi de les accepter, 

Je repense à ce moment dans les rues coréennes et je SAIS que je n’ai pas le choix. 

La rebelle Badass m’attend, sa clope à la main. 

Elle me fascine tellement que j’en oublie les murmures de mes peurs. 

Elle me sourit,
elle se pavane dans sa combinaison sexy,
et à chaque fois je ne lui résiste pas.

Je respire et puis...

UN, DEUX, TROIS, ON Y VA LAURA, ON Y VA !!

Je ne sais pas à quoi ressemble ta/ton badass à toi, 
Mais je peux te dire ça :

Ta vie rêvée n’attend pas.

Et décider de la réaliser ou non, 
ça ne tient qu’à toi. 

Avec Amour, 

Laura

P.S. : J’ai créé un programme SUPER BADASS qui va VRAIMENT t’aider à te reconnecter à TA/TON BADASS intérieur(e) et surtout passer à l’ACTION !! 

On commence le 22 janvier et pendant 10 jours tu vas te dépasser (tout en douceur !). 
Si tu en as marre d’être terrifié(e) à l’idée même de faire ce qui te fait vraiment envie, 
Joins-toi à nous ça va être DU TONNERRE !!! :D <3

Découvre-le juste ici : 
https://lauranathalie.podia.com/10-jours-d-actions-magiques

Photo : Séoul au ptit matin depuis le métro après une nuit de folie ! ;)