Courage

NE LES LAISSE PAS DETERMINER QUI TU ES

Tu sais, j’ai une chance énorme.

Depuis toute petite le monde entier s’est attelé à me coller joyeusement toutes sortes d’étiquettes. 

« Tu es timide, et ooooh que c’est dérangeant pour toi n’est-ce pas? »

« Tu n’as pas confiance en toi. » 

« Tu es vraiment médiocre, ta carrière le sera aussi. » 

Il y a eu la fois à l’école primaire où je n’ai pas su répondre à une question, et où A. s’est levé (enfin il me semble qu'il s'est levé, dans mes souvenirs il me pointait même du doigts mais là c’est pas impossible que ce soit mon imagination qui en rajoute :p), 
et avec un grand sourire s’est exclamé: 

« Ahahaaa laissez tomber, elle est timide, ça ne sert à rien de lui parler! » 

(Bon pour sa défense il m’a quand même rendue service parce que je ne voyais pas l’intérêt de la plupart des discussions de la cours de récré: Poké-Quoi? Spice Girls?) 

Et puis il y a eu ce jour étrange pendant ma leçon de piano hebdomadaire où la prof s’est absentée quelques minutes et j’en ai profité pour fouiner dans son carnet de bord, ce truc mystérieux où elle griffonnait des notes sur chaque élève. 

Tu penses bien, je ne m’attendais pas à des compliments vu que j’étais loin d’être une virtuose du piano, or les mots que j’ai découverts n’avaient rien à voir avec la musique: 

« LAURA: 

Très mal dans ses baskets. Zéro Confiance.»

Oh et puis bien sûr il y a eu la fois où l’ami d’un type avec qui j’ai eu une vague histoire d’amour lui a dit que c’était ridicule de vouloir sortir avec moi « because she’s a real LOSER. ».

(A nouveau, je ne peux pas me plaindre, vu les caractéristiques un peu flippantes du type en question, son pote m’a sans doute rendue service :p).

Bref tout ça pour dire que depuis toute petite, les étiquettes ça me connait. 
Et je te le dis, c’est une chance inouïe. 

Parce qu’aujourd’hui, alors que la plupart des gens sont morts de trouille à l’idée de faire un truc un poil différent qui menacerait toute l’identité et le cercle social qu’ils se sont créés pendant des années, 
moi ça fait bien trop longtemps que je m’en suis émancipée. 

Tu sais pourquoi? 

Parce qu’à chaque fois qu’on me traitait de je ne sais pas quel nom, je ne m’y reconnaissais pas. 

Pas vraiment. 

Alors que le reste du monde me voyait comme une meuf super awkward qui n’arriverait jamais à rien, 
je sentais au fond de moi que ce n’était pas qui j’étais. 

Evidemment au début c’était difficile. 

Quand tu entends des centaines de fois que tu es moche/timide/ennuyeuse il faut une sacrée force pour ne pas laisser ces mots t’arrêter. 

Or même si longtemps je ne l'avais pas cette force là, 
j’avais une toute petite flamme qui ne m’a pas quittée,
Et j’ai TOUT fait pour m’y raccrocher. 

C’était le début d’un feu que j’ai protégé pendant toutes ces années. 

On se moque de moi?

On m’ignore parce que soi-disant je n’appartiens pas?

On m’aime bien mais on ne veut pas s’afficher avec moi? 

(Et là je ne pense même pas à l’amour, mais à l’entrepreneuriat, ha :p 
Ne sous-estimez jamais la perspicacité des personnes dont vous vous entourez... à moitié ;) ) 

VLAAA, no soucis, c’est tout bénèf' pour mon FEU les gars! 

Alors que le leur est encore fragile parce qu’il tient bien trop compte de leur environnement externe, 
Le mien s’est construit avec une telle PUISSANCE
qu’il ne s’ébranlera JAMAIS. 

Et oh poutaing (ça fait plus poli) ce que je jubile en écrivant ça. 

Parce que grâce à ce feu, les limites je ne les vois plus. 
Grâce à ce feu, je passe à l’action 1000 fois plus rapidement. 
Grâce à ce feu, même quand je passe une nuit à pleurer (arf oui, je suis quand même une humaine hypersensible hein :p ), 
le lendemain je suis prête pour des ambitions encore plus FOLLES que la plupart n’osent même pas considérer.

Cette force d’esprit là ne se construit pas en jour. 

Mais une fois qu’elle est là, crois-moi, elle ne te quitte pas. 

Alors voilà mon message pour toi: 

Si toi aussi tu as souffert ou tu souffres encore de tout ce que le monde dit de toi, REJOUIS-TOI! 

C’est l’Univers qui t’offres un sacré cadeau,
à condition que l’utilises de cette façon là.

Et si tu fais partie de ceux qui ne se sont pas reconnus dans ce texte (promis, je ne t’en voudrais pas :p ), 
rassure-toi: 

en suivant tes ambitions et en OSANT vraiment, 
Tu auras aussi toutes les occasions de te frotter aux critiques parfois violentes de ceux que tu impressionneras. 

Alors dans les deux cas, c’est important de se rappeler de ça: 

NE LAISSE JAMAIS LES AUTRES DETERMINER QUI TU ES. 

(T’sais, la plupart des humains ne savent pas qui ils sont, c’est pour ça qu’ils s’en donnent à coeur joie pour te coller des étiquettes à toi!)

Utilise toutes tes peurs/doutes/critiques/étiquettes/méchancetés/souffrances pour nourrir cette flamme que tu possèdes déjà au fond de toi. 

Tu verras que bien vite, tu t’en émanciperas. 

Et promis, quand tu parviens à faire ça, 

PLUS RIEN (NI PERSONNE!)
NE T’ARRETERA. 

Avec Amour, 

Laura 

***

Et toi, quelles étiquettes as-tu reçu? 
Raconte en commentaires fellow BADASS!

P.S.: J’ai pris la décision d’écrire tous les jours, à voir si je continue mais l’idée me plait! :D 
Pour t’assurer de ne rien rater, choisis de mettre ma page Facebook en mode « voir en premier ».

Merci d'être là <3