Vélo

Compenser sans Penser

Tu sais comment j’ai su qu’il fallait interrompre mon voyage ?  
Qu’il était temps de rentrer ?
C’est quand j’ai commencé à consommer.  
Enfin pas des trucs de fou hein, le shopping ça ne m’a jamais trop attirée. 
Non quand je consomme c’est avec les expériences, la bouffe, les boissons, les livres, les voyages. 
Y’a pas de mal à ça, se faire plaisir c’est important !
Mais c’est la manière dont tu le fais : si tu le fais dans l’urgence, si tu le fais pour combler un vide, pour remplir un déséquilibre c’est là qu’il faut se poser des questions. 

J’étais tellement crevée après deux semaines de vélo, d'interviews et d'incruste sur le canapé d'étrangers que j’ai commencé à m’arrêter constamment dans des cafés. 
A vouloir manger au resto. 
A regarder des vols pas cher. 
A checker des hotels et des airbnb. 

Je ne le faisais pas avec bienveillance, mais plutôt en me disant : 
« raaaahh je me sens stressée, j’ai l’impression que je n’ai pas le temps pour être moi à 100 % alors il faut que je compense ». 

C’est ça le truc qu’on fait souvent je crois : on compense. 

De beaucoup de discussions que j’ai eu avec des gens qui ont expérimenté une phase de leur vie dans un travail qui les rendaient malheureux et une seconde phase où ils ont commencé à suivre leurs rêves, à créer une vie qui les ressemble, c’était un des éléments les plus frappants : le moins tu suis ton cœur, le plus tu vas vouloir compenser. 
Et inversement. 
Quand tu suis ton cœur, tu n’auras plus besoin de compenser. 
C’est aussi simple que ça. 

Quand tu bosses 50 heures par semaines dans un job qui fait de toi quelqu’un que tu n’es pas, avec un chef qui ne te respecte pas et une entreprise dont les valeurs ne sont pas les tiennes, tu vas vouloir compenser. 
Ca tombe bien, parfois ces 50 heures c’est un job qui paie bien. 
Alors tu t’achètes des jolis habits. 
Une voiture. 
Tu vas au spa le weekend. 
Tu vas faire du ski, noyer tes soucis dans le jacuzzi. 

Je ne suis pas en train de critiquer tout ça. 
Moi aussi j’aime le jacuzzi !
Et le ski.
Je dis juste qu’il faut observer comment tu consommes ça. 
Est-ce que c’est vraiment pour prendre du temps pour toi ?
Ou est-ce que tu compenses à cause de quelque chose qui ne va pas.

Si tu compenses, y’a fort à parier qu’une partie de ta vie n’est pas alignée à tes valeurs. 
Les valeurs c’est ta boussole interne. 
Et si tu ne les respectes pas, tu ne te respectes pas. 

Une de mes valeurs c’est la solitude. 
Ha oui, je sais j’ai de drôles de valeurs mais que veux-tu, la solitude fait partie de moi. 
C’est mon espace de création. 
C’est mon espace de réflexion. 
C’est la seule façon d’être moi à 100%.  
Et pendant trois semaines je ne l’ai pas respectée !
Alors j’ai compensé. 

Juste au moment où je commençais à compenser, à m’oublier, j’ai interviewé une jeune femme incroyable qui me l’a fait réalisé. 
(merci Vanessa ! c’est la créatrice de The Foxy Workshop, allez voir son travail il est génial :D )

La prochaines fois que tu consommes, demande-toi pourquoi. 
Et si tu consommes sans penser, 
si tu consommes pour compenser, arrête toi. 
Et écoute-toi. 

Je sais, ça fait bizarre au début. 
Tu vas peut-être devoir trouver des moyens différents. 
Tu vas peut-être devoir oublier ton « statut » un moment.
Tu vas peut-être devoir te réinventer en entier. 
Tu vas peut-être devoir dire non, changer d’avis, oublier ta fierté, et risquer de te planter. 

Mais moi je crois que tant que tu suis tes valeurs
et tant que tu suis ton cœur, 
au final tout ira bien pour toi. 

Promis, tu ne le regretteras pas.

 

Etre une Badass INTROVERTIE

J’étais épuisée. 
Zéro énergie. 
Complètement vidée. 
Ce n’était pas le vélo, non ça allait Schmetterling et moi on s’entend bien. 
Ce n’était pas les interviews, j’adore rencontrer des personnes inspirantes et libres.
Ce n’était même pas vraiment de faire du Couchsurfing, j’ai fait de superbes rencontres. 

C’était mon énergie d’introvertie. 
Je ne sais pas si beaucoup de gens le savent mais je suis très introvertie. 
Même moi je l’oublie parfois. Parce que j’aime les gens, j’adore l’humain j’y peux rien je surkiffe l’humanité entière et les hugs et les conversations avec tout plein de monde différent et tout plein d’amour. 

Mais pour recharger mes batteries j’ai besoin de beaucoup de temps seule. 
J’ai de la chance je suis ma meilleure pote (littéralement à la vie à la mort ha !). 
Et j’ai besoin d’un tête à tête avec elle (heu moi) genre très très régulièrement.
Sinon j’étouffe. 

Je croyais que les trajets à vélo suffiraient pour me retrouver. 
Mais ça ne suffisait pas, Schmetterling est exigeant : il demande de l’attention. 
Et puis il y avait toute cette logistique. 
Tout coordonner. 
Entre les interviews et chaque soir demander à être logée chez des inconnus.  
Tout planifier pour ne pas dormir dans un champs au froid (c’est qu’il a commencé à faire frisquet dis voir !).
Trouver un moyen pour laver les habits.
Le pire c’est que je suis plutôt douée en logistique, et inventer des solutions quand y’en a plus. 
Mais pour ça il me faut de l’énergie. 

En tant qu’introvertie j’ai appris à gérer mon énergie. 
J’ai appris à m’écouter d’abord et dire non quand j’en ai besoin. 
C’est difficile à faire quand tu dors chez quelqu’un de nouveau chaque soir, déjà qu'ils sont trop trop super gentils de te donner un lit alors tu vas pas encore leur dire « bon ben moi je vous laisse hein, merci pour le repas et le canapé mais faut que j’aille me retrouver ». 
Ca se fait pas, faut discuter, refaire le monde, et puis j’aime ça !
J’ai pas réalisé que ça brûlerait toutes mes batteries.
Cramées. Je les ai cramées. 
Zigouillées. 
Zéro batteries. 
Zéro. 

Pourtant l’énergie c’est ma ressource la plus précieuse. 
C’est LE TRUC qui m’ouvre des portes, 
LE TRUC pour lequel on vient vers moi (on me dit souvent que j'arrive à transmettre une énergie incroyable), 
LE TRUC qui me fait accomplir plein de belles choses!

En fait j’ai tellement appris à travailler mes social skills et tous ces traits inhérents aux extravertis que j’enviais par le passé, que j’oublie que ça me consomme quand même de l’énergie – toujours beaucoup plus que prévu !

Alors j’ai ravalé ma fierté, 
j'ai pris mon courage à deux mains, 
j'ai regardé Schmetterling dans les yeux et je lui ai dit : 

« Mec, tu sais quoi on rentre. J’ai plus d’énergie. Je n’arrive plus à parler à un être humain. C’est pas respectueux pour ceux que j’interview, c’est pas respectueux pour ceux qui m’accueillent chez eux. Même avec toi j’ai de la peine dude ! Trois semaines c’est pas mal. Mais là il faut que je sois seule. Sinon j’implose. J’explose. »

J’étais à 140 kilomètres de Genève, mais Schmetterling et moi on est une équipe de choc: on a fait tout le chemin du retour en une journée !
J’ai traversé des dizaines de villages, villes et champs à toute allure en chantant du Coldplay et la BO de Lalaland. 
Je suis arrivée le soir à Genève physiquement morte mais avec mes batteries presque rechargées : je n’avais dû parler à personne toute la journée! :D
Ouais c’est chelou d’être une badass introvertie. 

Of course je continuerai mon podcast ! 
J’ai encore tout plein d’épisodes à publier et puis je veux continuer à faire des rencontres inspirantes avec des entrepreneurs et des gens LIBRES. 

Mais pour bien le faire il me faut du temps seule, du temps dans ma bulle. 
Et ça mon voyage ne me le permettait pas. 

Explorer la liberté sans se sentir libre de rentrer c’était le comble quand même !

J’ai aussi réalisé que j’avais besoin d’écrire chaque jour. 
De créer chaque jour.
A nouveau pour ça je dois être seule. 

Et puis toutes ces rencontres avec des entrepreneurs m’ont donné envie de commencer direct. Là tout de suite. Toutes mes idées folles. 

T’inquiète je t'en parlerai tout bientôt !
Je vais faire ateliers, des formations funs, peut-être des évènements et du coaching, tout ce qui peut être utile aux autres et fun pour moi, qui peut générer de l’argent et un impact dans le monde. 
Fin bref de l’entrepreneuriat quoi. 

Stay tuned comme ils disent :p

D'ici là plein de bisous les gens!
MERCI à tous ceux qui ont bien voulu me rencontrer, vous m'avez trop trop inspirée- vous avez tous un courage de malade et vous êtes la preuve que le monde peut changer. J'avais besoin d'espoir et vous me l'avez apporté.
MERCI à tous ceux qui m'ont accueilli chez eux, à tous les bons repas et belles conversations qui me sont allées droit au coeur.  
Et MERCI à toi qui me lis, ça me touche vraiment vraiment beaucoup! 

<3

P.S. J’ai créé un groupe facebook pour les badass introvertis. Si t’es introverti, que t’as survécu jusqu’à maintenant dans un monde d’extravertis et que t’as un badass intérieur à relâcher pour réaliser tes rêves et te sentir LIBRE, viens là on va tout faire péter : https://www.facebook.com/groups/1945522372356860/