Pourquoi faire de ta VIE une SERIE JAPONAISE

Quand j’avais 14 ans j’ai découvert les séries japonaises. 
Je ne sais plus trop pourquoi j’ai tout de suite autant accroché, si c’était l’humour étrange, le dépaysement mais bref je me suis tellement prise d’amour pour ces séries venues de l’autre côté de la planète que j’ai même convaincue ma sœur de les regarder avec moi. 
S’est ensuivi une inscription à des cours de japonais, puis la création d’un incroyable blog Skyrock (si, si la classe !) sur les séries japonaises et plus tard même un voyage au Japon.

Bon après j’ai viré sur la Corée, puis ça m’est passé. 
Pourtant ces derniers jours il s’est passé un truc marrant : je suis retombée dedans. Enfin pas vraiment hein, mais disons qu’en survolant Netflix j’ai remarqué qu’elles étaient là tranquilles, de plus en plus présentes au millieu des séries américaines. 
Alors j’ai regardé deux-trois épisodes. 
Et je me suis souvenue. 
Je me suis souvenue pourquoi j’aimais autant ces séries.

Les gars, les séries japs c’est un mode d’emploi pour REINVENTER TA VIE.
Et c’est pas comme dans les autres séries mainstream en mode presque trop parfait que ça te semble pas possible. 
Non, non les Japs ils ont une avance de plus en bizarrerie. 
C’est les premiers à oser le loufoque. 
L’Impensable. 
Le Awkward. 
Le complètement Chelou. 
Le vrai « Outside the box »,
Et ça je le réalise de plus en plus, c’est NECESSAIRE si tu veux réinventer ta vie.

Ok, prenons l’exemple d’une de mes séries préférées de l’époque «Kimi Wa Petto». C’est une sorte d’histoire d’amour entre une meuf brillante mais coincée et un type qu’elle trouve un jour dans un carton sur son pallier. (normal). 
Elle décide de l’accueillir chez elle à condition qu’il se comporte uniquement comme un chien (non, non rien de coquin, juste du pure décalé-bizarre !). 
Il dois manger par terre, dormir par terre et heu faire le chien quoi. (Normal.)

Tu vois un peu le genre ?

Autre exemple. 
Hier Netflix me propose hier la série « Kantaro : The sweet tooth Salaryman ». 
Tiens-toi bien. 
C’est l’histoire d’un programmeur qui a quitté son travail tout bien payé pour dénicher un job bien plus dur comme commercial d’une petite agence éditoriale un peu pourrie. 
Il va devoir bosser les weekends, il sera mal payé et le nouveau bureau n’a pas d’air conditionné.
Tout le monde se demande ce qu’il fait là. 
Or, Kantaro a un secret.
Kantaro aime les pâtisseries.

Ca va, toi aussi tu captes rien ?
Ouep, c’est l’effet séries jap.

Donc reprenons, Kantaro aime les pâtisseries. 
Il les aime tellement qu’ils veut trouver du temps dans ses journées pour en manger plus souvent. 
Il les aime tellement qu’il veut pouvoir se rendre tous les jours dans une nouvelle confiserie différente. 
Alors il fait les calculs : l’argent il en faut pas tant. 
Il faut du temps. 
Il faut la liberté de pouvoir se bouger dans la ville. 
Un job qui permet de se bouger dans la ville c’est celui de commercial. (bah oui faut démarcher des clients, tout ça).
Et pas dans n’importe quel secteur. 
Les libraires. 
Elles se trouvent souvent à côté des cafés.
Dans les cafés il y a des pâtisseries. 
AHA ! Les pâtisseries !
Comme ça entre deux missions PAF ! il peut courir assouvir sa passion pour les pâtisseries aux quatre coins de Toykyo avant de retourner au bureau. 
DU PUR GENIE ! (et heuu on est bien d’accord du « what the fuck ? »)
Le type est tellement content de son plan et tellement heureux en mangeant ses pâtisseries que tu trouves ça normal. 
La logistique les gars, la logisitique.

L’autre jour j’écoutais l’interview du créateur de Humans of New York qui au début avait quitté son job de trader pour vivre de presque rien et avoir le temps de faire des photos en parlant philo avec les gens.

Il disait que quand il a commencé tout ce qu’il se demandait c’était « comment je peux changer ma vie pour avoir tout juste assez d’argent et suffisamment DE TEMPS pour faire ce que j’aime DES AUJOURD’HUI ? »

Tu ne peux pas te permettre d’attendre que ça marche pour te lancer.
Tu DOIS trouver un moyen avant.

Et la réponse est dans les séries japonaises. 
Ouvre-toi au chelou.
Ouvre-toi aux solutions différentes. 
Oublie ton « statut ». 
Oublie ton « identité ».
Deviens chien !
Plaque tout pour manger des pâtisseries !

Entraine-toi à envoyer valser ta vie trop rangée. 
Fais un deal avec une connaissance pour vivre chez elle prix réduit. 
Trouve un ptit job qui te permet d’avoir plus de temps. 
Crée de nouvelles solutions. 
Sois constamment ouvert à l’impensable. 
Accepte de nouvelles alternatives!
Repense la logistique. 
Repense-la complètement.

Et quoiqu’il arrive, réinvente ta vie autour de ce que tu aimes. 
Réinvente-la autour de ce que tu veux explorer. 
Fais de ta vie une série japonaise.

Parce que c’est avant tout ceux qui sont confortables avec le plus étrange des inconforts qui sauront toujours faire de la place pour ce qui les animent VRAIMENT.

(merci les japs❤)

(Photo en mode exploration des internets café à Tokyo, été 2011!)