Pourquoi le Monopole du Mot "Entrepreneur" est Dangereux ?

J’ai entendu l’autre jour un type qui disait que c’était du grand n’importe quoi que tout le monde se dise entrepreneur. 
Qu’il fallait mériter ce nom. 
Qu’un entrepreneur c’était quelqu’un qui gagnait déjà de l’argent avec son projet, et qui était à la tête d’une entreprise depuis plusieurs années. 

Bah moi les gars je ne suis pas d’accord avec ça. 
En fait je pense même que c’est dangereux de penser comme ça. 
Parce que tu vois avoir le courage de se lancer dans un projet personnel qui sort du cadre c’est déjà super flippant. 
Parce que personne ne va vraiment croire en toi tant que ça ne marche pas. 
Parce que même toi tu doutes tous les jours. 
Alors imagine si t’as même pas le droit de prendre ton « side-project » au sérieux ? 
Combien de temps tu crois qu’il restera un « à côté » ton projet tant que tu n’as pas le feu vert pour t’appeler entrepreneur ? 

On ne réalise pas assez l’importance des mots. 
A quel point les mots construisent notre réalité. 
C’est un truc qui m’amuse, je le fais assez souvent, j’aime bien écouter les mots des gens. 

Quelqu’un de positif utilisera souvent des mots comme « génial, super! », etc. 
Quelqu’un de négatif utilisera des mots comme « difficile, mais, » et des phrases tournée à la négative. 
Quelqu’un qui décide de prendre sa vie en main te parlera au présent et au futur avec tout plein de verbes actifs !
Quelqu’un qui préfère rester dans le rôle de victime te parlera souvent du passé et te balancera des formules passives à n’en plus finir. 

BREF, tu l’as compris je crois vraiment que ton vocabulaire en dit long sur toi et la vie que tu parviens à te créer. 

Alors tu penses bien que j’ai un problème avec ce monopole du mot entrepreneur. 
Longtemps j’ai été impressionnée par ce mot. 
J’ai cru qu’il était réservé à ceux qui voulaient créer un truc super-tech, ceux qui levaient des millions dans la Silicon Valley ou ceux qui avaient des parents entrepreneurs. 
J’avais peur de ce mot. 
Et avoir peur d’un mot c’est dommage. 
Tu sais c’est un peu comme Voldemort, celui-dont-on-ne-prononce-jamais-le-nom. 
Hermione avait raison « Avoir peur d'un nom ne fait qu'accentuer la peur de la chose elle-même."

Pis tu le sais bien, si ça te fait flipper c'est peut-être que c'est par là que t'as envie d'aller! :p

Je crois que j’ai toujours un peu peur du mot d’ailleurs. 
Je ne me sens pas encore totalement OK de l’utiliser parce non je ne vis pas encore de mes projets, et oui la plupart des gens me demandent « heuuu ça va ton truc là, le blog où je sais pas quoi » ? 

C’est pas facile d’expliquer aux autres que tout ce que tu crées c’est pas juste des petits projets mais c’est des trucs qui te prennent les tripes, qui te foutent un bonheur de malade, qui donnent du sens à ta vie et que t’es prêt à faire d’autres jobs moins cools le temps que tu puisses en vivre. 

Ca m’a fait plaisir j’écoutais le podcast « Nouvelle Ecole » (qui est absolument génial by the way allez l’écouter !) et l’hôte du podcast interviewait le fondateur de Live Mentor, une école en ligne destinée principalement aux entrepreneurs. 
Et il parlait à un moment du fait qu’il faut démystifier ce mot d’entrepreneur. 
Que ce n’était pas un mot réservé à ceux qui créent une startup à succès. 
Que la plupart des élèves de ses cours c’était des gens avec des projets qui commençaient petits, avec du fait maison, blog, médecine alternative ou autre. 
Des gens qui ne voulaient pas suivre le chemin tout tracé.  
Des gens qui avaient une passion qui les rendaient vraiment heureux. 
Des gens qui étaient prêts à repenser leur vie et leurs valeurs pour repenser le monde. 

Je suis allée à l’hôpital récemment et en remplissant la fiche je ne savais pas quoi mettre dans la case « profession ».
Parce que merde pas envie de mettre mes jobs alimentaires dans cette putain de case. 
Parce ce que qui me fait vibrer chaque jour c’est ce blog, mon podcast, mes projets.  
Parce ce à quoi je pense en me levant le matin c’est l’écriture et comment continuer à explorer mon mode de vie différent. 
Parce ce que je fais chaque jour de ma vie c’est entreprendre. 

Alors faut pas venir me dire qu’il y a des conditions pour ce mot. 
Pis merde même si y’en a, je décide que je les remplis largement !

Je t’avoue je tremblais en écrivant sur la page d’accueil de mon site « entrepreneuse ». 
Mais je suis persuadée d’une chose. 
Le plus longtemps tu auras peur de t’appeler comme ça, le plus longtemps ça prendra pour vivre de tes projets. 
Et le moins de temps tu passes à faire ce que t’aimes, le plus tu prives le monde d’un truc vraiment génial. 
Si tu veux que les autres les prennent au sérieux, commence d’abord par le faire toi.

Et ce serait le comble quand même de laisser le monopole du mot à ceux qui persistent à le faire rentrer dans une case ! 

T’es quelqu’un qui crée ?
Tu prends ta vie en main ?
Tu veux prioriser tes valeurs et ton bonheur ?
Tu comptes gagner ta vie en faisant ce que t’aimes vraiment ?
Tu aimerais avant tout avoir un impact dans le monde en pensant autrement ?

Alors je m’en fou de ce que disent les gens, pour moi t’es un entrepreneur. 

Appelle-toi comme ça, je te promets tu as tous les droits. 

HA. 

Des bisous les amis, bon dimanche !! <3