NON, TU N'ES PAS BIZARRE!

Je me suis toujours sentie bizarre. 
A côté de la plaque. 
Comme si je m’étais trompée de planète, d’époque ou d’espace-temps. 

Déjà à l’école primaire j’étais la seule de la classe à ne pas collectionner les cartes Pokémon (helloooo amis des 90’s !), et je te raconte pas le nombre de fois où j’étais la dernière au courant du groupe de musique en vogue du moment (Spice Girls ? Backstreet Boys ? L5 ?). 

A 18 ans j’ai fait une dépression. 
Pas seulement parce que j’avais l’impression qu’on me volait mon enfance avec ce nombre officiel vers la vie d’ « adulte », 
mais aussi parce que je me disais que je n’avais pas accompli grand chose en ces 18 ans de vie. 
Aucun acte révolutionnaire. 
Aucune œuvre qui allait traverser les générations. 
Aucun geste pour impacter le monde. 

Et le pire dans tout ça c’est que je n’osais parler de cette étrange tristesse à personne. 
Parce qu’à 18 ans t’es censée t’amuser, 
Flirter avec des mecs,
Et ne surtout pas te questionner sur tout le reste. 

Alors j’ai tenté de suivre le mouvement. 
J’ai commencé à sortir, à boire, à faire la fête.
Je me disais qu’avec l’alcool j’allais oublier tout ça, 
Et que toutes ces questions existentielles qui venaient me hanter les nuits finiraient par s’en aller si je m’appliquais à faire comme les autres de mon âge. 

Sauf que ça ne marchait pas. 
Après trois verres de vodkas-orange, (yuk yuk !), les seuls sujets de conversation qui m’intéressaient c’était le sens de la vie, 
Le pourquoi du comment de tout ce bordel qu’on a créé sur terre, 
Et surtout de ce qu’on allait pouvoir y faire pour changer tout ça. 

Tu penses bien qu’avec cette approche j’ai eu du mal à m’intégrer à cette drôle de course à laquelle on est censé participer. 
Faire des études. 
Trouver un job bien payé. 
Se caser avec quelqu’un d’assez bien. 
Arrêter de tout questionner et rentrer dans la norme, 
Ne surtout pas dépasser, 
Tuer toute forme de folie et de créativité. 

J’aimerais bien te dire que j’ai essayé d’y entrer, 
Tu sais comme ceux qui peuvent t’inspirer en te disant :
« j’ai fait tout parfaitement et puis un jour j’ai décidé de tout quitté ! ». 

Sauf que je n’ai jamais réussi à faire semblant. 
Très vite j’ai réalisé que cette vie je la vivrai comme je l’entends. 
Avec tout le lot de difficultés que cela comprend. 

L’incertitude quotidienne.
La solitude de ceux qui pensent différemment.
La force qu’il faut pour affirmer ses idées à contre-courant. 

Le courage de se montrer dans son authenticité,
L’incompréhension de la majorité,
Les amitiés détournées, 
Les amours ratées. 

Parfois je rêve d’avoir choisi l’autre chemin. 
J’aurais un travail respectable et confortable, 
Les weekends pour décompresser, 
Et je me servirai de tous ces « pansements» qu’on a créé pour mieux se cacher la vérité. 

J’aurais enfin compris comment parler de sujets superficiels (siouplait si quelqu’un sait comment on fait, vous me donnez le secret ? :p ), 
Et je me complairais dans cette vie toute réglée, 
Que rien ne pourrait bouleverser. 

Mais si je regarde au fond de moi, 
Je sais que je ne pourrais pas. 
Parce qu’une fois que tu as gouté à la liberté, 
Impossible de te retourner. 

Et aussi parce que je crois qu’on a tous un rôle à jouer. 
Si on décide de l’accepter. 

Alors si toi aussi tu t’es souvent senti-e bizarre, 
Ce n’est sans doute pas un hasard. 

Tu fais partie de ceux qui font bouger les choses. 
Tu fais partie de ceux qui font évoluer les mentalités. 
Tu fais partie de ceux qui osent faire des choix inconfortables pour créer un monde avec plus d’égalité. 

Tu fais partie de ceux qui ont décidé d’OSER,
qui n’ont pas peur de se planter, 
qui arrêtent de se cacher, 
qui crient leur vérité. 

Je sais que des fois tu te dis que ce serait plus simple d’abandonner. 
Que tenir tête à la norme c’est difficile, 
Que réinventer les règles c’est fatiguant, 
Surtout quand tu as l’impression que personne ne te comprend !

Mais n’oublie pas que c’est ton courage, 
Ton authenticité, 
Ta créativité,
Et ton unicité, 
Qui permettent de grandir les rangs de la seule armée qui devrait exister :
Celle de millions de guerriers du coeur
qui se battent chaque jour avec amour 
Pour la liberté. 

Alors non, tu n’es pas bizarre. 
Tu as simplement été parmi les premiers à être convoqué, 
Pour participer à cette révolution de l’humanité.

Ecoute cet appel et fais-toi confiance, 
Promis, ça va aller. 

Love, love, love, 

Laura x

<3