Inspiration

NE CONFONDS PAS « MESSAGE » ET « MESSAGER »

Je me considère avant tout comme une messagère.

Oui, je suis entrepreneuse.

Oui, je crée des formations.

Oui, j’adore vendre et monétiser ma joie!
(aaaah sisisisi c’est ma nouvelle expression préférée, vous allez l’entendre souvent celle-là!)

Mais dans tout mon travail, je crois que le plus important c’est de partager des messages qui réveillent chez autrui ce dont ils avaient besoin d’entendre à ce moment-là.

La seule chose que j’ai à faire pour ça c’est « d’écouter » chaque jour les messages qui demandent à être partagés,
puis de le faire ensuite sous forme écrite, de vidéos, de lives, d’audios, de programmes, d’accompagnements, et même d’évènements:
à moi de sentir où le message en question aura le plus d’impact pour ceux qui entreront en son contact.

Parfois ils viennent de situations vécues récemment.

Parfois ils surgissent suite à des émotions que je canalise comme ça.

Parfois ils s’emparent de façon tellement puissante de moi que j’ai la sensation de n’être qu’un vecteur pour quelque chose de bien plus grand que je ne maitrise pas.

Bref, quel que soit ton avis sur la question, le fait est qu’en tant que créateur, artiste, entrepreneur et même humain, selon moi nous sommes tous des messagers.

Et tu sais quoi?

J’ai un MESSAGE au nom de tous les messagers (ha!).

C’est que c’est primordial de faire la distinction entre les deux.

La pureté et la puissance du message ne sont pas toujours à l’image du messager (et INVERSEMENT! ).

Car oui, s’il y a bien une chose que j’ai appris ces dernières années en évoluant dans divers milieux entrepreneuriaux, artistiques et même spirituels,
c’est qu’on a beau tous partager des messages merveilleux dans ce monde,
on en reste pas moins des humains jaloux, gossipeurs (yeeeurk le mot chelou, on dit comme ça?!😂),
peureux, incertains, qui se comparent, qui doutent d’eux-même, qui blessent parfois autrui et qui font UN TAS d’erreurs.

Heureusement d’ailleurs!

C’est ce qui nous rend humain,
Ce qui nous permet d’évoluer,
Et ce qui nous laisse donc capter des messages encore plus poussés et nuancés (selon moi en tout cas!).

Bien sûr, tout message est forcément teinté de la personnalité et du vécu du messager!

Mais en AUCUN CAS il ne faut les fusionner.

Le message est le message.

Ne l’attache pas trop messager.


Et surtout: NE METS JAMAIS LE MESSAGER SUR UN PIEDESTAL.

C’est violent pour toi,
C’est violent pour la personne,
Et c’est dangereux pour ce monde.

De la même façon dont tu ne vas pas prendre à la lettre tous les messages que tu lis/écoutes/captes au quotidien,
n’oublie pas que ce même message qui t’a ému aux larmes,
qui t’a transformé,
qui t’a emporté,
est rarement 100% représentatif de la personne qui l’a partagé.

Alors certes, bien souvent elle s’en rapproche et c’est tout à son honneur!

Mais nous sommes avant tout des humains imparfaits,
et ça il faut pas l’oublier.

D’ailleurs, certains disent même que les messages que l’on partage le plus sont ceux que l’on a le plus besoin d’entendre.

Je me souviendrai toujours de cette relation que j’ai eue avec un humain merveilleux et qui s’est finie violemment le jour où il a découvert la version dark de Laura.

(Ha, et en écrivant ces lignes je réalise qu’il y en a eu plusieurs de ces histoires là dans mon parcours! Full vulnérabilité les gars.)

On avait fait connaissance un jour où j’étais à fond dans mon rôle de messagère (la situation le demandait),
et dans ces moments-là j’incarne vraiment la meilleure version de moi - j’essaie en tout cas!-:
Je crois à mon message,
Je suis dans le flow,
Je suis dans la joie,
Et rien d’autre ne compte pour moi.

Mon égo s’écarte naturellement pour faire place à ce qui demande à être exprimé,
aussi simplement que ça.

Seulement voilà: le reste du temps,
comme tous les messagers (très rares sont ceux qui ont transcendé leur égo et incarnent à 100% leur message!),
je suis une humaine hyyyyyper imparfaite avec des tas d’émotions pas nettes!

Et à l’époque je n’avais pas encore compris l’importance de le préciser.

Bon, je vous passe les détails de l’histoire - elle est un peu compliquée, ou.. ou.. humaine? ;) ,
mais le jour où mon côté dark-et-pas-toujours-joli est ressorti,
j’ai reçu un message (ha! :p ) de cette même personne qui me disait:

« Laura, je ne comprends pas.
Je croyais que tu étais un bisounours?
Je croyais que tu oeuvrais pour la bienveillance?
Je croyais que tu étais dans l’amour inconditionnel? »

OUIOUIOUI, c’est mon message!

Et j’y aspire sincèrement.

Seulement je suis HUMAINE avant tout,
et ce chemin d’humain nous demande aussi d’accepter TOUT ce qui n’est pas beau en nous (et on en a tous beaucoup!).


Car le but même de cette expérience humaine,
C’est certes de revenir chaque jour à l’amour inconditionnel,
Mais en commençant d’abord par soi-même.

Ce jour-là j’ai compris que j’avais fait l’erreur que l’ont fait souvent en tant que messager:
oublier de rappeler dans nos messages que nous sommes aussi tous en apprentissage.

Voilà pourquoi dorénavant j’essaie de partager régulièrement mes erreurs et tout ce qui n’est pas rose chez moi.

Voilà aussi pourquoi c’est primordial selon moi que chaque messager exprime un maximum ses imperfections et toute sa vulnérabilité.

Etre porteur de message c’est une sacrée responsabilité.

Alors à nous de nous assurer que le message ne soit pas confondu avec le messager.


C’est la porte ouvertes à de nombreux malentendus et même des dangers que l’on peut éviter.

Quant à toi (futur messager?) qui lit ces lignes pour t’en inspirer,

Ne confonds plus message et messager.

Les deux sont à respecter.

Mais garde bien en tête que la plupart des messagers sont aussi chelous et imparfaits que toi.

Déjà, parce que c’est le cas!

Ensuite parce que ça te libèrera,
et te permettra à ton tour d’oser être un messager dans toute son imperfection,
Quel que soit le message de tes créations.

Car au final le plus grand de tous les messages,
c’est celui-là:

celui qui nous rappelle encore et toujours
que l’on est avant tout,

HUMAIN. ;)


Avec Amour,

Votre messagère-hyper-imparfaite-et-humaine-qui-fait-un-paquet-d’erreur-et-continuera-quand-même-à-partager-des-messages,

Laura

***

Et toi, raconte-moi?
Tu es aussi un(e) messager(e) imparfait(e)? <3

LE GENRE DE RÉFLEXION QUI TUE LA CRÉATIVITÉ

« Je crois qu’il y a certaines personnes qui ne sont pas faites pour écrire ou pour être créatives.
Soit tu es écrivain et tu écris du matin au soir sans t’arrêter parce que tu ne peux pas t’en empêcher, soit tu ne l’es pas. »

RAAAAA vous pouvez pas savoir à quel point ce genre de réflexion m’attriste!

Surtout quand ça vient de proches (merci pour le test de foi l’Univers :p ).

Surtout quand ça vient de personnes qui n’ont pas encore expérimenté LA PUISSANCE de la créativité.

Je vais le dire et le redire, mais voilà ce que je crois : ON EST TOUS CRÉATIFS!

La créativité c’est la nature même de l’humain.

Certes, elle s’exprime différemment chez chacun,
mais quand tu en expérimentes sa magie tu ne reviens plus jamais en arrière.

La créativité nous connecte à l’Amour (ZE BIG ONE, celui qui dépasse tous nos soucis d’humain!).

La créativité permet de nous exprimer sans masques et sans tabous et de partager sa folie, sa magie et sa vérité.


La créativité nous offre la possibilité de se reconnecter à QUI ON EST VRAIMENT,
pas cet humain tout sage qui s’est rangé dans une société qui finit par l’étouffer,
Mais cet être tout plein JOIE et de légèreté qui s’est rappelé qu’on est avant tout là pour s’amuser.

La créativité demande aussi un sacré courage:

Le courage d’être vulnérable,
Le courage de braver la critique,
Le courage de s’abandonner à son art,
Le courage d’écouter ce qui demande à s’exprimer même si toute ta vie on t’a dit que c’était pas sérieux et que cette petite voix d’enfant il fallait mieux l’ignorer.

Tu sais pourquoi elle est aussi PUISSANTE cette créativité?

Aussi folle, imparfaite et spontanée qu’elle ne parait?

C’est parce qu’elle te demande de faire le choix le plus important que tu auras à faire de toute ta vie (et CHAQUE JOUR!) en tant qu’humain.

Celui de dépasser tes peurs et de choisir l’AMOUR.


L’Amour de la vie.
L’Amour de ton être.
L’Amour de cette humanité avec laquelle tu n’es jamais aussi connecté(e) que quand tu t’abandonnes à TOUTE ta créativité.

Alors pourquoi si ce serait la clé pour revenir à l’essentiel dans cette expérience humaine,
on a tendance à la délaisser en la reléguant à quelques artistes renommés « parce que tu vois, eux ils peuvent se le permettre, ils ont un - talent -! ... »

Parce que justement depuis tout petit on nous l’a enlevée.

On nous a soufflé que nos châteaux imaginaires et nos dessins maladroits c’était chou, mais ça ne servait à rien.

On nous a dit une fois que Sophie ou Jacques étaient plus doués, et on a accepté que ce n’était pas notre destinée.

On nous a dit qu’on était trop différents, trop étranges, trop bordéliques et qu’il ne fallait SURTOUT PAS DÉPASSER les lignes quand on coloriait,
histoire qu’on devienne des soldats bien élevés d’une société toute aseptisée.

Alors on se range dans des carrières qui font jolis sur le papier.

On passe la journée à entrer des données dans un ordinateur en laissant lentement mourrir toute créativité.

Le weekend on s’enthousiasme pour les films, les romans et la musique des autres tu sais « ceux qui ont le droit d’être créatifs »,
sans comprendre que la raison pour laquelle leur oeuvre nous touchent autant c’est qu’elle maintient le peu de flamme de notre feu intérieur qui est en train de s’effacer.

Et quand parfois on se met à rêver secrètement d’écrire, de peindre, de chanter, de danser, de coder (oui coder c’est hyper créatif!), bref de créer, créer CRÉER!!,
on se dit que ce n’est qu’une lubie et qu’on ferait mieux de laisser la place à ceux qui l’ont méritée,
ceux qui auraient été choisis par les Dieux pour l’exprimer.

Tu sais où se trouve le seul Dieu de la créativité?

Au plus profond de ton coeur.

Dans les cris de ton âme.


Dans ces instants fugaces où une petite voix te souffle que toi aussi tu as le droit d’essayer.

Toi aussi tu as le droit de t’exprimer.

Toi aussi tu peux te connecter à la Source et expérimenter la MAGIE de la créativité.

Et si tu refuses de l’écouter, parce que soi-disant « c’est censé venir hyper naturellement et je n’ai pas de talents! »,

Déjà sache que l’inspiration et le talent ne se révèlent que lorsque l’on décide (oui, on DÉCIDE!) d’honorer régulièrement cette créativité et que c’est loin d’être toujours facile au début vu qu’on a des TONNES de couches à déconstruire du monde extérieur,

Sans parler du fait que la créativité demande de dépasser une sacrée forme de Résistance - cf: le travail de Steven Pressfield - ,
que tu commences tout juste ou que tu sois un artiste expérimenté!

Et puis surtout si tu as ne serait-ce qu’un tout petit appel créatif en toi et que les doutes te retiennent, pose-toi la question suivante:

« Si j’agissais dans l’Amour et non dans la peur, qu’est-ce que je ferais?
Est-ce que je me retiendrais de créer? »


La réponse c’est à toi de l’écouter,

Encore, et encore, et encore.

Jusqu’à ce que tu découvres peu à peu la puissance insoupçonnée de TA créativité.

Celle qui te guérira,
Celle qui t’ouvrira,
Celle qui te ramènera à l’essentiel et à toutes ces parties de toi.

Je ne sais pas ce que tu en penses,
mais ce serait sacrément dommage de passer à côté de ça.

Alors la prochaine fois que tu entends ce genre de réflexion (qui peut même venir de toi!),
vois-ça comme un test de FOI.


ET LANCE-TOI!

La magie de la créativité n’attend que toi.


Avec Amour, votre-hyper-créative-qui-est-bien-partie-pour-créer-une-révolution-de-créativité-dans-ce-monde,

Laura

JE NE SUIS PAS SUR INTERNET POUR....

Je ne suis pas sur internet pour partager des jolies photos de mon café et des textes tout polissés.

Je ne suis pas sur internet pour partager des citations vues et revues des millions de fois. 

Je ne suis pas sur internet pour des vidéos parfaites qui sont faciles à regarder. 

Je ne suis pas sur internet pour te dire quoi faire, comment vivre, et à quel point j’ai tout compris à la vie.

Non tout ça ne m’intéresse pas.

Je suis sur internet parce que j’ai des MESSAGES à faire passer. 

Je suis sur internet parce que je crois au pouvoir de la VULNERABILITE. 

Je suis sur internet parce que ce que tout ce qui me traverse chaque jour demande à être exprimé, même quand ça me rend folle, dark, chelou et (humaine).

Je suis sur internet parce que j’adorerais y voir plus d’authenticité et d’humanité. 

Je suis sur internet pour exprimer TOUTE ma créativité. 

Je suis sur internet parce que je crois que c’est en partageant mon parcours imparfait que je peux le plus aider. 

Je suis sur internet parce que j’ai des idées sur ce qu’on pourrait tous créer dans cette humanité. 

Oui, parfois je me dis que ce serait plus simple de poster des jolies photos de mon bureau avec une citation de Paulo Coelho. 
(c’est pour la rime hein, j’adore ses livres! ;) )

Puis je me rappelle de l’état de mon bureau, et je me dis que ça ne sert à rien d’y penser. 

Parfois je me dis aussi que ce serait plus simple de me mettre en mode FULL BUSINESS pro et étudié, de faire un Mastermind avec ces types qui parlent devant une piscine (elle est où cette piscine?!), et de promettre amour gloire et beauté à toute personne désespérée. 

Seulement voilà, je n’y arrive pas. 

Pour moi l’entrepreneuriat c’est de l’art, et l’art c’est de l’entrepreneuriat. 

Pour moi les opportunités que nous offrent internet ne sont pas là pour que l’on court après le même piège tout carré d’une vie d’employé, mais pour que l’on s'autorise ENFIN à s’exprimer et à tout réinventer. 

Pour moi dire sa vérité c’est la seule nécessité, celle qui nous fait tous avancer. 

Pour moi monétiser tous ses talents en aidant les gens c’est la façon la plus pure de gagner de l’argent. 


Tu penses bien, parfois je suis terrifiée. 

Je me dis que c’est risqué ce chemin là, et si je finissais seule dans tout ça?

C’est quand même étrange une meuf qui raconte sa vie et d’autres trucs chelous sur internet, non?

Est-ce que c’est vraiment raisonnable d’aborder l’art et l’entrepreneuriat comme ça?

Or s’il y a bien une chose à laquelle je crois c’est que toute cette technologie est là au service de notre créativité, 
au service de notre humanité. 

Et que tant que l’on s’exprime avec tout son coeur, 
C’est IMPOSSIBLE de se tromper. 

Alors si toi aussi tu t’ennuies parfois devant les photos de café et les textes bien trop réservés, 
VIENS NOUS DIRE TA VERITE. 

Ose exprimer toutes tes pensées. 

Crée ton art, tes formations et tes offres dans toute ta folie et ton unicité. 

Déjà, parce qu’on est avant tout là pour s’amuser!

Et puis parce que c’est ça, le goût de la VRAIE liberté. 

Avec Amour,

Votre-Badass-qui-a-bu-un-peu-trop-de-café-en-démarrant-sa-journée,

Laura

***

Et toi, raconte-moi? T’est sur internet pour quoi? :D

***

P.S.: Bon je titille un peu, mais j’aime aussi les photos de café hyper instagramables (c’est juste que je ne suis vraiment pas douée :p )