NE CONFONDS PAS « MESSAGE » ET « MESSAGER »

Je me considère avant tout comme une messagère.

Oui, je suis entrepreneuse.

Oui, je crée des formations.

Oui, j’adore vendre et monétiser ma joie!
(aaaah sisisisi c’est ma nouvelle expression préférée, vous allez l’entendre souvent celle-là!)

Mais dans tout mon travail, je crois que le plus important c’est de partager des messages qui réveillent chez autrui ce dont ils avaient besoin d’entendre à ce moment-là.

La seule chose que j’ai à faire pour ça c’est « d’écouter » chaque jour les messages qui demandent à être partagés,
puis de le faire ensuite sous forme écrite, de vidéos, de lives, d’audios, de programmes, d’accompagnements, et même d’évènements:
à moi de sentir où le message en question aura le plus d’impact pour ceux qui entreront en son contact.

Parfois ils viennent de situations vécues récemment.

Parfois ils surgissent suite à des émotions que je canalise comme ça.

Parfois ils s’emparent de façon tellement puissante de moi que j’ai la sensation de n’être qu’un vecteur pour quelque chose de bien plus grand que je ne maitrise pas.

Bref, quel que soit ton avis sur la question, le fait est qu’en tant que créateur, artiste, entrepreneur et même humain, selon moi nous sommes tous des messagers.

Et tu sais quoi?

J’ai un MESSAGE au nom de tous les messagers (ha!).

C’est que c’est primordial de faire la distinction entre les deux.

La pureté et la puissance du message ne sont pas toujours à l’image du messager (et INVERSEMENT! ).

Car oui, s’il y a bien une chose que j’ai appris ces dernières années en évoluant dans divers milieux entrepreneuriaux, artistiques et même spirituels,
c’est qu’on a beau tous partager des messages merveilleux dans ce monde,
on en reste pas moins des humains jaloux, gossipeurs (yeeeurk le mot chelou, on dit comme ça?!😂),
peureux, incertains, qui se comparent, qui doutent d’eux-même, qui blessent parfois autrui et qui font UN TAS d’erreurs.

Heureusement d’ailleurs!

C’est ce qui nous rend humain,
Ce qui nous permet d’évoluer,
Et ce qui nous laisse donc capter des messages encore plus poussés et nuancés (selon moi en tout cas!).

Bien sûr, tout message est forcément teinté de la personnalité et du vécu du messager!

Mais en AUCUN CAS il ne faut les fusionner.

Le message est le message.

Ne l’attache pas trop messager.


Et surtout: NE METS JAMAIS LE MESSAGER SUR UN PIEDESTAL.

C’est violent pour toi,
C’est violent pour la personne,
Et c’est dangereux pour ce monde.

De la même façon dont tu ne vas pas prendre à la lettre tous les messages que tu lis/écoutes/captes au quotidien,
n’oublie pas que ce même message qui t’a ému aux larmes,
qui t’a transformé,
qui t’a emporté,
est rarement 100% représentatif de la personne qui l’a partagé.

Alors certes, bien souvent elle s’en rapproche et c’est tout à son honneur!

Mais nous sommes avant tout des humains imparfaits,
et ça il faut pas l’oublier.

D’ailleurs, certains disent même que les messages que l’on partage le plus sont ceux que l’on a le plus besoin d’entendre.

Je me souviendrai toujours de cette relation que j’ai eue avec un humain merveilleux et qui s’est finie violemment le jour où il a découvert la version dark de Laura.

(Ha, et en écrivant ces lignes je réalise qu’il y en a eu plusieurs de ces histoires là dans mon parcours! Full vulnérabilité les gars.)

On avait fait connaissance un jour où j’étais à fond dans mon rôle de messagère (la situation le demandait),
et dans ces moments-là j’incarne vraiment la meilleure version de moi - j’essaie en tout cas!-:
Je crois à mon message,
Je suis dans le flow,
Je suis dans la joie,
Et rien d’autre ne compte pour moi.

Mon égo s’écarte naturellement pour faire place à ce qui demande à être exprimé,
aussi simplement que ça.

Seulement voilà: le reste du temps,
comme tous les messagers (très rares sont ceux qui ont transcendé leur égo et incarnent à 100% leur message!),
je suis une humaine hyyyyyper imparfaite avec des tas d’émotions pas nettes!

Et à l’époque je n’avais pas encore compris l’importance de le préciser.

Bon, je vous passe les détails de l’histoire - elle est un peu compliquée, ou.. ou.. humaine? ;) ,
mais le jour où mon côté dark-et-pas-toujours-joli est ressorti,
j’ai reçu un message (ha! :p ) de cette même personne qui me disait:

« Laura, je ne comprends pas.
Je croyais que tu étais un bisounours?
Je croyais que tu oeuvrais pour la bienveillance?
Je croyais que tu étais dans l’amour inconditionnel? »

OUIOUIOUI, c’est mon message!

Et j’y aspire sincèrement.

Seulement je suis HUMAINE avant tout,
et ce chemin d’humain nous demande aussi d’accepter TOUT ce qui n’est pas beau en nous (et on en a tous beaucoup!).


Car le but même de cette expérience humaine,
C’est certes de revenir chaque jour à l’amour inconditionnel,
Mais en commençant d’abord par soi-même.

Ce jour-là j’ai compris que j’avais fait l’erreur que l’ont fait souvent en tant que messager:
oublier de rappeler dans nos messages que nous sommes aussi tous en apprentissage.

Voilà pourquoi dorénavant j’essaie de partager régulièrement mes erreurs et tout ce qui n’est pas rose chez moi.

Voilà aussi pourquoi c’est primordial selon moi que chaque messager exprime un maximum ses imperfections et toute sa vulnérabilité.

Etre porteur de message c’est une sacrée responsabilité.

Alors à nous de nous assurer que le message ne soit pas confondu avec le messager.


C’est la porte ouvertes à de nombreux malentendus et même des dangers que l’on peut éviter.

Quant à toi (futur messager?) qui lit ces lignes pour t’en inspirer,

Ne confonds plus message et messager.

Les deux sont à respecter.

Mais garde bien en tête que la plupart des messagers sont aussi chelous et imparfaits que toi.

Déjà, parce que c’est le cas!

Ensuite parce que ça te libèrera,
et te permettra à ton tour d’oser être un messager dans toute son imperfection,
Quel que soit le message de tes créations.

Car au final le plus grand de tous les messages,
c’est celui-là:

celui qui nous rappelle encore et toujours
que l’on est avant tout,

HUMAIN. ;)


Avec Amour,

Votre messagère-hyper-imparfaite-et-humaine-qui-fait-un-paquet-d’erreur-et-continuera-quand-même-à-partager-des-messages,

Laura

***

Et toi, raconte-moi?
Tu es aussi un(e) messager(e) imparfait(e)? <3