LA SOUFFRANCE DE LA NON-CRÉATION

Quand on me demande comment je fais pour créer autant, la vérité c’est que je n’ai pas le choix.

C’est bien connu, l’être humain agit soit pour avoir plus de plaisir soit pour éviter la douleur.

Or la raison pour laquelle beaucoup de personnes (MOI INCLU pendant longtemps, et c’est encore quelque chose que je travaille constamment!)
font tout sauf LE TRUC qu’elles sont censées faire - toi même tu SAIS ce que sait -
c’est qu’au fond elles croient que d’une façon ou d’une autre elles y trouveront plus de douleur que de plaisir derrière.

Que ce soit la douleur du passage à l’action,
(sauf qu’on l’a bien vu, une fois dans l’action cette soi-disant douleur disparait pour faire place au flow!),

Ou encore la douleur de la transformation suite aux actions hyper BADASS qui t’appellent ,
(car tu sais au fond de toi que tu auras accès à la version 10000X plus PUISSANTE de toi-même et tu as peur de ne pas savoir gérer les changements qui vont avec - psssst OUIII tu sauras!)

Ou même la douleur des conséquences de la nouvelle identité que tu vas commencer à INCARNER,
(et si je finissais seul(e)? Et si on me prenait pour un fou/égoiste? Et si ma famille et mes amis me rejetaient?)

C’est important de comprendre que la seule chose qui te fait procrastiner au possible ces VRAIS appels de ton âme et toutes les actions et créations qui en découlent,

C’est cette PEUR de la DOULEUR.

Autrement dit, même si tu penses « aaah si seulement mon business avait plus de succès! »
ou « j’aimerais tant faire plus d’argent! »
ou « J’adorerais être encore plus discipliné(e) pour mon art, ma création et mes ambitions »,
si ça te semble hors de portée et que tu n'y arrives pas,
c'est que de façon subconsciente tu bloques les actions et l’énergie nécessaires parce que tu veux à tout prix ÉVITER la souffrance qui viendrait -selon toi!- avec tout ça.

Seulement j’ai un spoiler les gars: que tu deviennes cette personne là ou pas, la vie c’est 50% de souffrance de toute façon.

C’est d’ailleurs ce qu’une de mes coach préférées appelle la règle du 50-50:
dès l’instant où tu acceptes que la vie c’est forcément moitié plaisir, moitié douleur, c’est comme si quelque chose de PUISSANT se libérait pour toi!

Tu acceptes ENFIN le but même de cette expérience humaine et mieux encore,
tu vas désormais pouvoir t’en servir pour réaliser TOUT ce que tu désires dans ce temps de vie.

Pourquoi voudrais-tu éviter la souffrance du niveau suivant dans ta vie si tu comprends qu’elle sera là quoiqu’il arrive?

Ça n’a aucun sens!

Je veux dire quand tu évites ces choses qui t’appellent vraiment,

Est-ce que t’es dans le bonheur?

QUE NENNI!

Bon là je te vois venir, tu vas me dire:
« Super déprimant ton truc Laura, à quoi ça sert d’y aller quand même alors? »

Tu vois la différence, c’est ça: LA JOIE.

Car oui, même si la règle des 50-50 ne disparaitra pas (ce serait carrément ennuyeux si tu veux mon avis :p ),
lorsque tu commences à te discipliner pour tes rêves et QUI TU ES VRAIMENT, tu vibres presque 99% du temps dans une énergie de JOIE.

Et ça les gars c’est un truc qui ne s’expérimente que comme ça:

Derrière les peurs,
Derrière la résistance,
Derrière les excuses,
Derrières cette fausse identité que tu DÉCIDES de laisser de côté,

Pour AGIR chaque jour de façon alignée à QUI tu ES déjà au fond de toi.

Or tu verras:

La magie de la joie expérimentée de cette façon-là réveillera peu à peu quelque chose d’extraordinaire en toi.

Car tu réaliseras que toute la vie que tu avais vécu avant n’est RIEN comparée à ce que tu découvres quand tu incarnes ce BADASS que tu réveilleras.

Et il se passera alors un truc incroyable:
Chaque fois que tu dépasseras la résistance pour faire toutes ces choses qui te semblaient « dures », « fatigantes », « compliquées » ou « terrifiantes »,
tu réaliseras que la vraie souffrance c’était juste avant que tu l’expérimentais:
dans cette tension épuisante de la NON-CRÉATION.

Oui, aller vers tes rêves ce n'est pas toujours facile!

Oui, se transformer et OSER des tonnes de nouvelles choses ça va bousculer certains aspects de ta vie et de ton identité!

Mais quoiqu’il arrive tu ne pourras pas le regretter.

Déjà, parce que (je le répèterai autant de fois qu’il le faudra!), tu vibreras de plus en plus CHAQUE JOUR dans LA JOIE,

Et ensuite parce que tu réaliseras peu à peu que la VRAIE SOUFFRANCE c’est quand tu n’y vas pas qu’elle te ronge de l’intérieur,
qu’elle noircit ton être,
qu’elle s’empare de ton coeur.

Que cette souffrance que tu as tant cherché à éviter toutes ces années,

Tu nageais en réalité en plein dedans à chaque fois que tu disais:
NON à tes ambitions,
NON à ces actions,
NON à tes créations.

Alors sers-toi de cette souffrance-là quand tu recules devant le prochain pas!

Laisse-la s’emparer de ton corps,
Laisse-là venir te hanter,
Fais-la entrer dans ta conscience,

A tel point que tu n’auras PLUS LE CHOIX.

Car lorsque la DOULEUR de la NON-CRÉATION devient bien plus forte que toutes ces fausses histoires que tu te racontais avant,

Crois-moi que TU Y VAS!!


Maladroitement,
En tremblant,
En suant,
En pestant,

Mais sans t’arrêter parce que cette fois c’est plus fort que toi.

Et peu à peu tu verras:

Non seulement tu seras HYPER FIER(E) de toi (HELLLOOOO LA VIE DE BADASS!),

Et of course tu expérimenteras de plus en plus de JOIE (!),

Mais surtout tu réaliseras ENFIN que c’est la même souffrance que tu fuyais
que tu remercieras;

Car tu sauras désormais qu’elle est là
pour te montrer
la VOIE.

Avec Amour,

Laura

***

Et toi raconte-moi?
Qu'évites-tu en ce moment?
Où est-ce que ton BADASS intérieur t'appelle?

<3