POURQUOI TU NE PRENDS PAS DE RISQUES (et moi non plus! :o )

Hier j’ai regardé le dernier documentaire d’Arte sur Edward Snowden et wooowww ça m’a beaucoup inspiré !
Déjà parce qu’il s’exprime tellement bien c’est juste incroyable et aussi parce que beaucoup des réflexions qu’il partage peuvent s’appliquer à l’entrepreneuriat, à l’art, et à une vie plus libre. 

Alors non rassure-toi tu n’as pas besoin d’être un informaticien brillant qui a bossé pour la CIA avant de commencer à faire changer les choses autour de toi. 

Une des premières réflexions qui m’a frappée c’est quand il dit : 
« Not doing it became worse than doing it. »
En gros ne pas parler est devenu pire que tout ce qui allait se passer une fois qu’il aurait parlé. 

Et oui, dans son cas c’était une situation hyper importante et délicate, mais cette phrase je la trouve très très forte et je pense qu’on peut tous l’appliquer à nos vie. 

Pourquoi la plupart des gens ont peur d’oser faire ce qu’ils veulent vraiment ? 

Pourquoi c’est plus facile de commenter la situation du monde plutôt que d’y participer en proposant quelque chose de différent ?

Pourquoi quand tu t’imagines quitter ton job, 
Aller vers tes rêves, 
Publier un livre, 
Organiser une conférence, 
Exposer ton art, 
Te montrer sur internet, 
Vendre tes services, 
Transformer ton identité, 
Tu t’arrêtes avant même d’avoir commencé et tu passes des années à procrastiner en te disant qu’un jour peut-être tu oseras passer le pas ?

Edward a aussi la réponse à ça (enfin je l’emprunte pour ce contexte là hehe) :
Parce que tu crois que tu aurais plus à y PERDRE qu’à y GAGNER. 

C’est aussi simple que ça. 

Et franchement quand tu vois comment il a été traité, 
difficile d’en vouloir à la personne lambda de ne pas exprimer son désaccord, 
De réfléchir autrement, 
De parler de sujets où tout le monde se tait. 

Si tu te retiens encore d’aller vers ce qui t’appelle, 
C’est que tu crois que tu as trop à perdre. 

Ta réputation. 
Tes amis.
Tes relations. 
Ton confort. 
Ton statut. 
Tout ce que tu as construit jusqu’à présent qui formait une jolie identité toute lissée et facile à apprécier. 

Et c’est ça le problème. 
Tant qu’on est persuadé qu’on a plus à perdre qu’à gagner, 
On va faire en sorte d’oublier. 

Tous ces rêves secrets. 
Toutes ces ambitions.
Toutes ces choses qu’on a envie de dire. 
Tous ces messages qu’on aimerait faire passer. 
Toute cette société qu’on souhaiterait réinventer. 

C’est tellement plus facile de regarder de loin en disant : 
« arf, de toute façon ce monde est perdu, les gens sont bêtes, alors autant que je passe mon temps à polir mon petit univers ! »

Y’a pas de mal à ça, moi aussi j’adore mon univers !
Seulement assure-toi qu’il se constitue de ce qui t’ANIME vraiment. 
Parce que crois-moi, tu auras beau lisser les contours de ta vie, 
si ce n’est pas vraiment celle que tu souhaites vivre, 
tu te sentiras toujours vide à l’intérieur. 

Et même si le jour tu parviendras à te le cacher, 
La nuit ça reviendra te hanter. 

Bon là tu vas me dire « Laura meuf, t’y vas un peu fort aujourd’hui ! ». 
T’inquiètes, je te l’ai déjà dit, 
Tout ce que j’écris je l’écris avant tout pour moi. 

Parce que tu sais le plus marrant dans tout ça ?
Même si j’ai commencé ce chemin vers une vie plus libre, 
Même si je trouve peu à peu le courage de partager mon message, 
Même si je parviens enfin à croire qu’OSER aller vers mes rêves a le pouvoir d’impacter le monde, 
J’ai toujours l’impression d’avoir quelque chose à perdre à chaque nouvelle étape que je franchis. 

Et c’est ça le plus difficile avec cette vie là. 
A chaque fois que t’habitues tout juste à accepter ce que tu as perdu 
et que tu commences à réaliser qu’il y a beaucoup à gagner, 
Ton premier réflexe c’est de stagner. 
Ton premier réflexe c’est de te cacher. 

Ca se révèle à travers des idées dont je ne parle pas. 
Des offres que je ne propose pas. 
Un livre que je n’écris pas. 
Des parties de moi qui demandent à sortir et que je laisse encore mourir au fond de moi. 

Alors comment on fait pour sortir de ça ?
On fait exactement comme Monsieur Snowden (enfin sans les secrets gouvernementaux et l’asil en Russie, en mode plus light quoi) : 

On écoute ses valeurs, 
On s’écoute de l’intérieur, 
ET QUAND CA DEVIENT PLUS INSUPPORTABLE DE NE RIEN FAIRE PLUTOT QUE D’OSER, 
On n’attend pas. 
On y va. 
On lance notre projet. 
On organise notre concert. 
On prend contact avec les bonnes personnes. 
On se présente à la porte de l’entreprise géniale où on souhaite bosser. 
On crée notre première exposition. 
On propose nos services. 
On fait un Facebook live (oui, oui, comme Bibi mercredi, merci à celles et ceux qui étaient présents!)
On dit je t’aime. 
On part vivre à l’autre bout de la terre. 
On DECIDE de vivre à travers notre cœur, 
Parce que c’est là le vrai secret du vrai bonheur. 

Et à chaque fois que tu es terrifié-e par tout ce que tu perds en chemin, 
A chaque fois que tu es tenté-e de résister parce qu’on se moque de toi, 
Parce qu’on te dit que tu n’y arriveras pas, 
Parce que tu perds des relations avec ceux qui ne te comprennent pas, 
Parce que tu ne peux plus te reposer sur ton statut social, 
Parce que c’est épuisant de parler chaque jour de ta vérité, de tout recréer, 
Et de faire partie de ceux qui décident de réinventer un monde que beaucoup ne voient pas, 

Souviens-toi qu’en réalité derrière se cache la plus incroyable des récompenses: 
celle de devenir un être humain qui vit pleinement son authenticité,
Et sa liberté.

Rien que pour ça quoiqu’ils en disent, 
Tu n’as rien à perdre.
Et TOUT à gagner.

Love, love, love, 

Laura. x

***

P.S. : allez voir le documentaire il est super ! 
Le lien juste ici: https://youtu.be/Q2yb6dyrsh0

Il y discute démocratie et liberté avec Lawrence Lessig et Birgitta Jónsdóttir (je suis tombée in love de cette femme, c’est une Islandaise et « poétécienne » !! Poète ET politicienne haaaa c’est pas fou ça ? 
Et surtout, regardez les denières minutes vers 46 :00, la conclusion d’Edward Snowden m’a fait pleuré !! Si, si ! 

Aussi, tu me diras que la liberté c’est bien joli mais si c’est pour finir enfermé en Russie y’a mieux. 
Je te dirai que rien n’est aussi fort que la liberté de suivre tes valeurs et écouter ton cœur. 
Tout le reste ça compte pour du beurre (oh ouiii la rime de fouu !!). 

Merci d’être là. 

<3