Ce qu'on ne t'apprend JAMAIS

Je lisais un article l’autre jour, un truc sur « Elle magazine » (je crois), où une femme racontait son parcours foireux dans l’auto-entrepreneuriat. 

Elle avait une vague passion pour la déco, alors elle a ouvert sa propre boutique en ligne de décoration et VOILA, elle a galéré pendant des mois sans vouloir sortir de chez elle avant de finalement devoir se rendre à l’évidence, l’entrepreneuriat c’était bien trop difficile. 
Mais tout est bien qui finit bien, on lui a proposé un job comme salariée, et youpdidoup, elle se sent à nouveau heureuse et libre... 

En lisant cette histoire je me suis dit qu’évidemment ça ne pouvait pas marcher.
Evidemment que son idée allait foirer. 

Parce qu’il lui manquait le truc le plus important. 
Celui dont on ne parle pas assez. 

Tu vois, la meuf est partie en pensant « wouhouuu j’aime bien la déco, on y va !! ». 
Mais c’est comme si tu partais faire le tour du monde à pieds après avoir passé ta vie dans les clubs meds. 
C’est possible d’y arriver. 
Pourtant ça va être super dur, parce que tu n’as pas encore la bonne mentalité. 

Quand j’étais petite, mes parents m’avaient inscrite à des cours de piano (enfin, j’étais consentante il paraît :p).
A chaque fois que je jouais un nouveau morceau je connaissais super bien les premières lignes, et puis vers la fin ça se gâtait toujours : bah oui, le compositeur s’amusait à rajouter des dièses en plus ! pas cool, moi j’dis. 
Du coup mon papa me disait : « Laura, commence par la fin ! »
Mais évidemment je ne le faisais jamais. 

Fast-forward aujourd’hui, en pensant à cet article, je me suis dit « HAAAA, c’est ça !!! Merci papa ! Commencer par la fin, c'est ça !! ».
Si te lances vers une vie plus libre, dans l’entrepreneuriat ou sur un chemin où t’écoutes enfin ton cœur, tu dois commencer par la fin. 
Tu dois commencer par ce mot qui fait un peu peur, mais qui est inévitable : TA VISION. 
Tu dois toujours commencer par ta vision. 

Alors attention, ta vision c’est pas juste comment tu vois ton avenir, même si ça entre en jeu aussi !
Ta vision c’est la façon dont tu perçois l’avenir du monde. 
Ta vision c’est l’avenir tel qu’il n’existe pas encore, mais qui pourra exister entre autre grâce à toi. 
Ta vision c’est comment tu vois l’humanité et la planète évoluer, si toi en tant qu’individu génial, rebelle, avec tout plein d’idées, tu décides d’y participer à ta façon. 

Ma vision j’y travaille depuis des années. 
Et j’y travaille encore. 
(psst si t’es intéressé-e, va voir mon article récent sur l’avenir de l’humanité !)

C’est marrant j’écoutais l’interview d’un entrepreneur l’autre jour et il racontait à quel point c’était triste qu’on ne t’apprenne pas ça à l’école. 
On te parle de l’histoire, on te parle du présent. 
On te demande parfois ce que tu veux être plus tard – sans vraiment y croire - mais on ne demande pas comment tu perçois le monde, et dans quel genre de société tu aimerais évoluer.

Entrainer sa vision, c’est un muscle, et puis ça demande de la foi, de l’amour, des lectures et d’infinies discussions !

Et ce qu’il se passe une fois que tu as ta vision ce n’est plus « aaah il faut absolument que je réussisse ! »
Mais plutôt : je sais vers quel avenir j’ai décidé d’aller. 
Et quels que soient les détours que je prends et les nombreuses explorations, je sais au plus profond de moi que j’avance vers cette vision. 

Une vision c’est long-terme, ce qui te permet d’être ouvert à des solutions courts-termes. 
Si cette femme avait eu une vision, peut-être qu’elle aurait d'abord cherché un travail à mi-temps pour continuer son magasin de décoration.
Peut-être qu’elle aurait proposé à son mari de s’installer dans une colocation pour réduire les coûts dans un premier temps (sérieusement, à quand un site de colocation pas cher pour entrepreneurs débutants ?? Si vous êtes motivés pour créer ça, écrivez-moi hehe^^)
Peut-être qu’elle aurait trouvé des moyens d’intégrer sa vision déjà dans les premiers pas de son business, elle aurait fait en sorte d’offrir des décorations dans des matériaux qui respectent la planète, ou bien elle aurait pu reverser un petit pourcentage à des associations. 
Avoir une vision, quelque chose de plus grand que toi qui te pousse à avancer, ça te ralentira peut-être un peu au début mais sur le long terme ce sera bien plus puissant. 

Depuis que j’ai commencé mon site j’explore encore. 
Je dois faire des compromis. 
J’ai des jobs à mi-temps. 
J’ai des expériences marrantes qui m’ont prouvées que je peux gagner de l’argent autrement et je sais que je peux y retourner, si je le veux vraiment.  
J’ai tenté de coacher des gens mais ce n’était pas trop moi (pour l’instant en tout cas).
J’organise des évènements, j’aime rassembler les gens et ça aussi c’est mon dada. 
J’ai réalisé que l’écriture, décortiquer les idées et penser différemment c’est ma force, tout comme motiver, inspirer, reconnaître les talents chez les autres et les mettre en avant. 
Je me forme constamment, et ça aussi c’est des choses qui ne se voient pas : les heures passées à apprendre, à lire, à faire des formations qui vont m’aider vers cette vision.

Depuis que j’ai une vision, chaque décision, chaque action se font à travers elle, même si de l’extérieur ce n’est pas flagrant. 

Depuis que j’ai une vision je sais au plus profond de moi que je vais réussir parce que c’est trop important, et tant pis si on ne me prend pas encore au sérieux.

Depuis que j’ai une vision je vois chaque détour comme une bénédiction, parce que je sais qu’ils sont là pour m’apprendre des leçons. 

Depuis que j’ai une vision je m'en fiche de n’avoir aucune étiquette, je m'en fiche de savoir quoi raconter à des soirées networkings (de toute façon j’aime pas ça, je préfère créer les miennes hehe !), je m’en fiche d’avancer à mon rythme, à ma façon.

Depuis que j’ai une vision j’ai la foi, j’ai la foi que tout ira bien pour moi.

Aujourd’hui quand on me demande « mais alors Lauraaaaa t’en es où ??? » j’ai de la peine à répondre, mais au fond de moi je souris et je me dis :

« J’avance. J’avance vers ma vision. » 

<3

Pssst, et toi raconte-moi ?
Tu as une vision ?
T’es prêt-e à suivre un chemin plus long pour y arriver ?
T’es un explorateur de liberté ? 
Viens, on va boire un café (ou thé, haha) !

Des bisous !!