Si j'étais "Chief Happiness Officer" du monde! (en french: Responsable du Bonheur)

SI j'étais "Chief Happiness Officer" du monde! (en french: Responsable du Bonheur)... 

- Je mettrais tout le monde à vélo. Impossible d’être malheureux à vélo ! Les cyclistes sont les humains les plus souriants que je connaisse. 

- Je mettrais tout le monde à pieds nus. Ouep, les pieds dans le gazon y’a que ça de vrai. 

- J’instaurerais une politique de parler à un/une inconnu-e par jour. Ca nous ferait sortir de nos ptits drames personnels, et on apprendrait à écouter l’histoire des autres. 

- On devrait passer du temps tous les jours dans la nature : nager dans un lac, marcher dans une forêt, regarder les feuilles d’un arbres et se rappeler qu’on est lié à elle. 

- Je réformerais le système éducatif pour favoriser la créativité, l’imagination, la compassion, et les différences : les enfants pourraient avant tout explorer leurs envies et leurs talents. 

- On aurait un nombre minimum de « hugs » à donner chaque jour. (Tu savais qu’on était tellement en manque de toucher que « professional hugger » c’est devenu un métier ? )

- On échangerait régulièrement nos passions et nos talents. 
Tu m’enseignes la cuisine, je t’aides avec l’écriture. 
Tu lui montres comment programmer, elle t’apprend à méditer. 

- On danserait tout le temps, ou du moins aussi souvent que l’on se brosse les dents. 

- Les pianos dans les rues seraient là toute l’année. On y rajouterait d’autres instruments, et on évoluerait tous les jours au milieu de ces échanges musicaux.

- J’installerais deux types de lieux dans les villes : des places pour jouer, échanger, avec un tas d’activités qui inviterait les humains à se mélanger... 
Et puis des places pour le silence, où on viendrait pour se ressourcer, rêver, profiter de la solitude tout en étant entouré. 

- Il y aurait des stands pour s’écouter. Chacun notre tour on serait écouteur, puis écouté. 
On pourrait raconter nos histoires d’amour qui n’ont pas marché, nos peurs, nos doutes, nos envies.
Et puis on en ressortirait tout léger, en réalisant qu’au final tout ça n’est pas si important. Alors on deviendrait « écouteur », et c’est dans l’écoute des autres que l’on trouverait le bonheur. 

- On créerait une œuvre géante qui présenterait l’ensemble de nos rêves personnels. (mmm peut-être sous forme de site internet ?)
Et chaque fois que l’on pourrait aider quelqu’un avec ses rêves, on entrerait en contact avec pour lui proposer notre aide. 
D’autres feraient pareil avec les nôtres, et tous ensemble on se soutiendrait vers nos rêves les plus fous. 
Les rêves seraient un mélange d’accomplissement personnel et de projets pour changer le monde, alors ça créerait une vague accélérée pour transformer l’humanité.

Enfin, voilà les gens. Si vous décidez de me nommer responsable officielle du bohneur du monde, je vous propose ça. 
Vous voulez bien me créer la fonction ??
Tihihiii ! :D

Bon ok, ça enlèverait peut-être trop la magie de réglementer tout ça.

Mais sérieusement, si tu te sens un peu triste essaie deux-trois choses de cette liste. 

Promis, ça marche vraiment. <3

**

Psssst, et toi tu ferais quoi en tant que CHIEF HAPPINESS OFFICER OF ZE WOOORRLD ??

Racontes-moi dans les commentaires, trop curieuse !!! :D

Love, love, love. <3