Solitude, Communautés et Réflexions du Vendredi Soir

Cet après-midi je préparais mon séminaire de lundi et l’un des thèmes que je vais aborder c’est la notion de communauté. 

Parce que oui, avoir une audience qui suit ton travail sur internet c’est génial, 
mais la magie ne se crée que quand tu décides d’en faire une vraie communauté.

(hééé, si t’es à Genève et que ce sujet t’intéresse, tu peux réserver ta place ici : https://lauranathalieseminaire.eventbrite.com )

Et je vais te dire, je trouve ça étonnant de parler de ça. 

Bon déjà parce que je suis une introvertie rebelle qui aime tout faire toute seule (je sais, je sais, c’est pas toujours très malin !), 
mais aussi parce que depuis que je suis A FOND sur le chemin de mes rêves, 
je ne me suis jamais sentie aussi seule de ma vie. 

Sérieux, c’est hyper ironique. 

D’un côté je sais créer des communautés géniales avec beaucoup de facilité (youpiii merci à vous!), 
et de l’autre je me retrouve de plus en plus souvent face à cette drôle de solitude que j’ai encore du mal à gérer. 

La solitude de l’entrepreneur. 
La solitude de ceux qui suivent leur cœur. 
La solitude de ceux qui en exigent PLUS pour eux-mêmes, 
PLUS pour leur vie, 
et damn tant pis je le dis : PLUS pour le monde aussi. 

Evidemment, je suis loin d’être parfaite. 
Je fais des erreurs tout le temps, 
je blesse des gens, 
et des fois (ahem souvent !) j’ai envie d’aller envoyer tout balader pour me planquer dans mon lit à vie.

(LE REVE !)

Sauf que je ne peux pas. 
Parce que je suis habitée par une VISION les gens,
Ce truc hyper chiant qui te pousse chaque matin à écouter ce qui crie à l’intérieur. 
Ce truc super relou qui te fait faire des tucs effrayants TOUT LE TEMPS. 
Ce truc vraiment fatiguant parce que pour l’honorer je suis forcée de voir la plupart de mes repères s’effondrer. 

Encore. 
Et encore. 
Et encore. 

Crois-moi, peut-être que ça ne se voit pas, mais je suis terrifiée. 

Alors des fois j’essaie de masquer le tout en revenant à ce qui me paraissait normal AVANT : 
Boire et faire la fête, 
M’entourer de pleins de gens,  
Binge-watcher des séries télés,
Et m’arranger pour mieux étouffer cette petite voix
qui semble avoir des plans bien trop GRANDS pour moi. 

Mais elle est maligne, la coquine, elle sait que je ne lui échapperai pas. 

Parce que tout ce que je fais pour l’éliminer, 
participe toujours à la renforcer. 

Alors je n’ai plus le choix. 

Et tu sais quoi ?

Je crois que c’est là qu’entre en jeu les communautés. 

Les communautés sont des refuges pour les fous habités par ces drôles de voix. 

Les communautés sont des espaces de réflexions nécessaires pour questionner la réalité. 

Les communautés sont des berceaux pour les idées qui vont faire évoluer l’humanité. 

Et puis surtout, les communautés sont là pour dire : 

« JE TE VOIS. 
Tu n’es pas seul(e) et ça ira. » 

Parce que tant que tu t’entoures de personnes qui ne te comprennent pas, 
tu auras beau te montrer, 
ils ne te verront pas. 

Et s’il y a une chose que cette aventure m’a enseignée, 
C’est qu’il n’y a rien de plus PUISSANT que d’être reconnu pour ça : 
Pour toutes ces choses qui brûlent en toi, 
Et que tu as décidé que tu ne cacherais pas. 

Oui, tu vas te sentir souvent seul(e)! (Urf, c’est la vérité !)
Oui, tu vas passer des nuits à te rouler en boule et à pleurer !
Oui, tu vas voir des amis s’éloigner et des relations avortées !

Mais tu vas gagner quelque chose de bien plus précieux en retour : 

La sensation d’être enfin reconnu(e), 
Pour TOUT ce qui te rend vraiment TOI. 

Et ça, ça n’a pas de prix, 
crois-moi. 

Avec Amour, 

Laura  <3

Pssst, rejoins-nous ici, on est tout cosy! :D 
https://www.facebook.com/groups/2212090129117615/