Le mythe de la Préparation

La préparation c’est un drôle de mythe. 
Faudrait toujours que tu sois bien préparé parait-il. 
Surtout en Suisse je crois, on aime préparer, être préparé, tout préparer. 
Plus j’avance dans la vie, moins je me prépare. 
C’est comme ce voyage.
Je suis partie comme ça, tellement spontanément que j’avais même pas trouvé comment accrocher mes panneaux sur mon vélo. 
Ah tiens, j’en ai retiré ma première leçon sur la vie et les projets je crois : ça ne sert à rien de trop te préparer. Quand tu n'as plus le choix tu finis bien par trouver un moyen. 
Alors que j’avais tout essayé la veille pour inventer une solution, c’est seulement le matin du départ hyper last minute que ça m’est venu. (Si, si mes panneaux tiennent maintenant! :p)

Quand t’y penses, ça t’es pas déjà arrivé ça ? 
Te casser la tête sur un quelque chose, le retourner dans tous les sens, le faire passer ça pour du bon sens alors que c’est de la procrastination, rien de plus. 
Et puis paf, y’a la dead line, le départ et t’as plus le choix faut y aller comme ça, faut FAIRE, coûte que coûte alors comme par miracle VLA tu te débrouilles et ça marche. 

C’est comme un truc que j’avais entendu sur les rendez-vous tout ça, si tu passes des heures à te préparer, à te pomponner tu vas te mettre une pression incroyable et ça risque d’être moyen. 
Alors que si t’es dans le mouvement, dans le flow, dans le fun, parce que tas plus le choix, parce que t’es là, parce ZOU faut-y-aller-y’a-que-maintenant-ici-tout-de-suite, t’es dans la spontanéité et tu ouvres une partie de toi tellement créative et fun et pleine de vie que personne ne peut te résister.

Y’a cette idée dont un ami m’a parlé, cette meuf, Mel Robbins, qui a créé un business incroyable autour du concept des 5 secondes.
Que si tu réfléchis plus que 5 secondes c’est trop tard, t’as les doutes qui s’installent, la peur, tout ça. 
Alors tu ralentis, tu attends d’être prêt, tu reprends la préparation, cette fameuse préparation.
Le jour où elle a décidé d’agir avant les 5 secondes, c’est le jour qui a changé sa vie. 
4 secondes
3 secondes
2 secondes. 
Pas le temps de douter, pas le temps d’hésiter. 
Pas de préparation. 

La Préparation c’est un peu le pâle cousin de l’Action, c’est le mec qui semblait vraiment bien au départ mais qui passe tellement temps à polir son image et structurer sa vie qu’il oublie de la vivre. 

La préparation, la vraie, celle qui marche, c’est toi qui prend des risques, comme ça, beaucoup de fois, en te disant « j’y vais, je me plante, je me relève et j’y retourne». 

Quelqu’un de préparé c’est souvent quelqu’un qui a tellement osé, qui a tellement expérimenté, qu’il n’en a plus vraiment besoin, de la préparation. 

La préparation au final je n’y crois pas tant que ça. 
Parce que c’est avant tout quand tu FAIS les choses et que tu y VAS que tout peut se libérer pour toi.